> Tech > Plans de modernisation des éditeurs AS/400

Plans de modernisation des éditeurs AS/400

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Paul Conte Quand les applications des éditeurs (ou ISV : Independent Software Vendor) AS/400 prennent une direction, la communauté AS/400 leur emboîte le pas

Si l'on veut prévoir et se préparer aux  tendances des développements logiciels dans la communauté AS/400 étendue, il est bon de regarder ce que font les fournisseurs de logiciels indépendants (ISV : Independent Software Vendors) AS/400. Comme une grande partie des logiciels AS/400 sont acquis auprès des ISV, de nombreux services informatiques AS/400 développent des connaissances, en matière de langages et d'outils, adaptées aux mêmes technologies que celle des ISV. Pendant de nombreuses années, il n'y a pas eu beaucoup de changement, ni parmi les ISV ni dans les grands comptes ; l'AS/400 a connu peu de nouvelles technologies logicielles, et donc une majorité de sites continue à utiliser le RPG III et SEU (Source Entry Utility).

            Pourtant, plusieurs tentatives ponctuelles ont tenté de modifier le paysage des développements. Rappelons-nous qu'à diverses occasions, IBM a mis en avant SAA (Systems Application Architecture) et AD/Cycle (Application Development Cycle). Pourtant, aucune de ces initiatives parrainées par IBM n'a rencontré le moindre succès dans le monde AS/400, tout simplement parce que les ISV n'y ont pas vu de grands avantages et ne les ont donc pas intégrées dans leurs technologies de développement. Par voie de conséquence, constatant le manque d'enthousiasme des ISV, et sans obligation de supporter SAA ou AD/Cycle dans le logiciel acheté, la plupart des sites AS/400 les ont eux aussi purement et simplement ignorées. 

Aucune des initiatives parrainées par IBM n'a rencontré le moindre succès parce que les ISV n'y ont pas vu de grands avantages et ne les ont donc pas intégrées 

            Mais, une nouvelle fois, la communauté AS/400 est confrontée à plusieurs nouvelles technologies susceptibles de modifier radicalement le mode de développement des logiciels sur mesure et des progiciels. Parmi les plus importantes, on trouve le RPG IV, Java, les GUI (Graphical User Interfaces, ou interfaces graphiques), l'Internet et le Web, ainsi que l'ensemble des technologies de “ e-commerce ”. S'agit-il simplement d'autres SAA et AD/Cycle, qui s'évanouiront parce que la communauté AS/400 continue à utiliser et à améliorer ses nombreuses applications RPG III existantes ? Ou bien certaines de ces technologies deviendront-elles aussi importantes pour les développeurs de logiciels AS/400 que le RPG III l'a été de par le passé ? Pour mieux connaître l'avenir, NEWS/400 a sondé des ISV AS/400 pour connaître leurs plans.

            Dans notre enquête, nous nous sommes d'abord intéressés au RPG III (RPG OPM) pour voir si cet ancêtre bougeait encore, puis nous avons examiné dans quelle mesure le RPG IV (RPG ILE) a remplacé ou remplacera le RPG III. Au-delà du RPG, nous nous sommes intéressés aux choix les plus importants en matière de modernisation et de technologie, demandant aux fournisseurs s'ils ont déjà développé, ou s'ils envisagent de développer un nouveau code serveur avec Java ou d'autres outils orientés objet (OO), d'ajouter des GUI

Plans de modernisation des éditeurs AS/400

IBM
et d’autres ont avancé que le passage de l’ancien code RPG en RPG IV (sinon
à  Java ou quelque autre fondation OO) est essentiel pour améliorer la
structure des applications, accroître la productivité des programmeurs, et
assurer l’interopérabilité avec les nouvelles technologies comme les GUI,
les applications Web et le e-business distribué. Mais, comme il y a énormément
de logique de gestion dans le RPG, il ne risque pas d’être subitement
abandonné. Les ISV sont-ils en train de quitter le RPG III et ont-ils adopté
le RPG IV ?

           
Parmi les 153 réponses à  nos questions sur le RPG III, 86 (soit 56 %)
affirment utiliser actuellement le RPG III pour leurs applications. Parmi ces
86, 83 ont répondu à  notre question sur leurs futurs plans pour le RPG III ;
la figure 1 montre à  quel degré ils envisagent encore d’utiliser le RPG III
à  l’avenir.

           
L’enquête autorisait plusieurs réponses (un ISV pouvait par exemple
cocher “ Correction de défauts ” et “ Nouveaux modules ou
applications majeurs ” et toutes les rubriques intermédiaires). Nous
avons classé les types d’utilisation du RPG III du moins étendu (“ Correction
de défauts ”) au plus étendu (“ Nouveaux modules ou applications majeurs
”) et nous n’avons compté que l’utilisation la plus importante indiquée
par chaque ISV répondant à  cette question. On voit que 47 % ont indiqué
que leur utilisation la plus étendue du RPG III concernera les améliorations
de fonctions importantes (17 %) ou de nouveaux modules ou applications (30 %).
Autrement dit, un quart environ de tout le groupe des 159 ISV envisage de futurs
produits faisant appel au moins partiellement, à  une version du RPG qu’IBM
n’améliore plus.

           
Nous avons aussi constaté, non sans surprise, que 46 % des 109 ISV les
plus importants utilisant actuellement le RPG III envisagent de l’utiliser
pour des améliorations majeures ou de nouvelles applications ; presque
exactement le même pourcentage que celui de tout le groupe des ISV. En fait,
l’analyse montre que plus un ISV a d’installations, plus il est enclin à 
utiliser le RPG III. Cela indique peut-être la difficulté qu’il y a à 
adopter de nouvelles technologies quand il faut supporter une grande base
installée utilisant d’anciennes versions des produits (la taille de l’équipe
de développement d’un ISV n’a pas d’influence notable sur la probabilité
d’utilisation du RPG III.)

           
Il semble bien que, si le RPG III n’est pas encore mort, ses jours sont
peut-être comptés. D’après les enseignements tirés du reste de l’enquête
ainsi que d’interviews d’ISV, quelques-uns des 39 ISV qui envisagent un développement
significatif en RPG III ont une autre équipe développant la nouvelle génération
de leurs produits, avec des outils plus modernes (voir l’article “ Les
fournisseurs d’ERP montrent la voie avec les nouvelles technologies ”
pour plus de détails sur les stratégies de développement parallèle adoptées
par quelques ISV.) Comme nous le verrons plus loin, une poignée d’ISV
semblent décidés à  s’en tenir au RPG III, sans aucune intention de passer
à  quelque chose de plus moderne. 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010