> Cloud > Plus de 600 cadres donnent leur sentiment sur le cloud

Plus de 600 cadres donnent leur sentiment sur le cloud

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 25 janvier 2011
email

Accenture dévoilait mardi 25 janvier les résultats de son étude sur le cloud computing, à l’occasion d’une table ronde organisée avec Microsoft et Avanade.

Julien Lesaicherre, Chef de produit Windows Azure pour Microsoft France, débute avec quelques indications chiffrées. 11 % seulement du budget IT sont consacrés au développement de nouvelles applications quand 70 % sont dépensés uniquement pour maintenir l’infrastructure existante. Pourtant, 85 % de ces ressources informatiques restent inutilisées ou inactives. À la lecture de ces chiffres, le lien vers les bénéfices de l’informatique en nuage semble tout trouvé.

Plus de 600 cadres donnent leur sentiment sur le cloud

« Les sociétés y vont »

Marc Carrel-Billiard, Directeur Solutions et Technologies Avancées d’Accenture, présente donc cette enquête réalisée auprès de 669 cadres dirigeants de grandes entreprises dans 9 pays. L’enquête tente tout d’abord de dresser un état des lieux de l’adoption du cloud par les entreprises. « Les société y vont », annonce Marc Carrel-Billiard. En Australie, au Brésil, en Allemagne, au Japon ou à Singapour, environ un quart des sociétés interrogées ont déjà déployé une application stratégique en utilisant le cloud computing. En France, le taux d’adoption est le plus élevé avec un tiers des entreprises. « Le taux d’adoption grimpe aussi bien dans les pays développés qu’en voie de développement », fait remarquer Marc Carrel-Billiard. La tendance concerne en outre tous les secteurs d’activité (communication, finance, santé,…). « Quelle que soit l’industrie, il existe un bon scénario », poursuit-il.

La réduction des coûts comme principal argument

Pas de surprise notoire concernant les motivations. Selon l’étude, la réduction significative des coûts arrive en tête des arguments qui pourraient accélérer fortement l’adoption de cette technologie (39 % de réponses positives). En termes d’usages, les entreprises affirment vouloir utiliser le cloud computing dans les 18 prochains mois pour « fournir une plate-forme IT pour les processus impliquant plusieurs organisations » (43 %), « sauvegarder les données » (42 %) ou encore « exécuter des applications CRM, ERP ou de Supply Chain » (39 %).

L’enquête s’intéresse enfin aux principales préoccupations concernant la mise en place de ce type de services. La « confidentialité et sécurité des données » arrivent en première position de ces préoccupations, avec 44 % des entreprises qui se déclarent « très préoccupées ». Arrivent ensuite « fiabilité et continuité des opérations » (30%) et « conformité avec les obligations juridiques et réglementaires » (29 %). Des inquiétudes qui n’empêchent par une majorité des dirigeants interrogés de voir l’informatique en nuage comme un « facilitateur qui permettra aux entreprise d’être plus rapides, flexibles et efficaces ».

« Le cloud n’est pas juste une mode mais une vague totale qui vient embrasser les entreprises », conclut Julien Lesaicherre.

Pour plus d’informations sur la plateforme Azure, consultez notre hub dédié.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Survie aux Incidents IT

Guide de Survie aux Incidents IT

Découvrez le Top 100 des termes essentiels à une communication claire et précise lors d'un incident informatique. Classés en fonction des 5 phases du cycle de vie des incidents, ce guide de survie exclusif a été créé pour améliorer la communication de crise des équipes IT. Un Must Have !

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 25 janvier 2011