> Mobilité > Les prérequis à l’installation d’Exchange 2010

Les prérequis à l’installation d’Exchange 2010

Mobilité - Par Loïc Thobois et Brahim Nedjimi - Publié le 12 juillet 2012
email

Tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans l'installation de la dernière version d'Exchange Server.

Les prérequis à l’installation d’Exchange 2010

Les prérequis Active Directory

L’annuaire Active Directory doit remplir un certain nombre de critères : Le contrôleur de schéma doit impérativement exécuter Windows Server 2003 SP1 ou une version ultérieure.

Le niveau fonctionnel de la forêt doit être supérieur ou égal à Windows 2003. L’annuaire doit aussi être préparé pour Exchange 2010. Avant d’installer le premier serveur Exchange 2010 de l’organisation, il faut désinstaller tous les serveurs exécutant Exchange 5.5. En effet, cette version n’est plus supportée et ne peut pas cohabiter avec Exchange 2010.

Avant d’installer le premier serveur Exchange 2010 de l’organisation, il faut désinstaller tous les serveurs exécutant Exchange 5.5 Exchange 2010 : Prérequis et installation.Par Loïc Thobois et Brahim Nedjimi 35 au sein de la même organisation.

L’une des nouveautés apportées avec Exchange 2007 était la gestion du routage qui est dorénavant basée sur les sites Active Directory. Pour que le routage des messages fonctionne correctement, il faut définir correctement les objets sites Active Directory ainsi que les liens intersites.

Le routage des messages étant assuré par le serveur «hub transport», il faut donc installer un serveur hub dans chaque site Active Directory possédant un serveur Exchange avec le rôle messagerie.

Comme pour les précédentes versions, il faut impérativement qu’un serveur de catalogue global soit présent dans chacun des sites Active Directory où un serveur Exchange 2010 est déployé.

Dans l’idéal l’architecture Active Directory doit respecter les points suivants :

  • Nom de domaine AD à deux niveaux ou plus et donc pas de « single domain name ».
  • Les contrôleurs de domaine doivent exécuter une version 64 bit de Windows Server.
  • Les contrôleurs de domaine doivent disposer d’une quantité de mémoire suffisamment élevée pour mettre en cache la base « ntds.dit ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Microsoft Azure

5 clés de supervision Microsoft Azure

Au fur et à mesure que le développement logiciel évolue vers une approche cloud native utilisant des microservices, des conteneurs et une infrastructure cloud définie par logiciel (SDI), le choix d’une bonne plate-forme de surveillance est indispensable pour tirer tous les bénéfices d’une plate-forme Cloud Optimisée. Découvrez les 5 clés essentielles dans ce guide.

Mobilité - Par Loïc Thobois et Brahim Nedjimi - Publié le 12 juillet 2012

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT