> Tech > Problèmes d’évolutivité associés à  ADO.NET.

Problèmes d’évolutivité associés à  ADO.NET.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

ADO.NET, la technologie d'accès aux données pour le .NET Framework, améliore bien ADO non sans causer quelques soucis de performances et d'évolutivité. L'un des composants centraux d'ADO.NET est l'objet DataSet, qui est essentiellement un stockage de données en mémoire avec son propre jeu de programmes, de clés, et d'intégrité référentielle.

Ces fonctions présentent beaucoup d’avantages, mais les programmeurs qui n’ont pas beaucoup d’expérience en base de données pourraient fort bien utiliser ces fonctions pour produire des applications médiocres quant aux performances ou à  l’évolutivité. Il est très important d’apprendre aux clients à  extraire des sous-ensembles de données – uniquement celles dont ils ont besoin – au lieu d’essayer de faire un traitement ligne à  ligne. Que fait Microsoft pour se protéger contre certains des problèmes d’évolutivité associés à  ADO.NET ?

G.M. :
  Il est certain que des programmeurs inexpérimentés risquent d’écrire des applications de bases de données inefficaces avec ADO.NET. Il incombe donc à  Microsoft de diffuser de superbes exemples de coding, pour produire de beaux articles MSDN (Microsoft Developer Network) et d’offrir de beaux outils de formation pour montrer aux gens comment écrire des applications hautement évolutives par ce procédé. Il est également important que la technologie ADO que nous développons à  l’intérieur de Microsoft soit l’affaire de l’équipe SQL Server afin que nous puissions optimiser le développement de ces applications. En outre, nous sommes attentifs aux réactions des clients pour voir comment nous pourrons améliorer les prochaines releases d’ADO.NET.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010