> Tech > Promotion d’un BDC lorsque le PDC n’est pas disponible.

Promotion d’un BDC lorsque le PDC n’est pas disponible.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

En général, un domaine peut fonctionner sans PDC pour un temps restreint.

Cependant, il n'est pas recommandé de débrancher votre PDC pendant plus d'une heure sans promouvoir de BDC pour le remplacer. Si vous devez vraiment déconnecter le PDC, pour plus d'une heure, ou si l'inimaginable arrive et

Promotion d’un BDC lorsque le PDC n’est pas disponible.

que votre PDC plante
complètement, vous ne pourrez plus modifier les comptes utilisateurs et la politique
de sécurité tant que le PDC n’est pas disponible. Le domaine continuera cependant
d’authentifier les utilisateurs qui pourront toujours se connecter au domaine.
Lorsque l’on promeut un BDC alors que le PDC n’est pas disponible, le Gestionnaire
de serveur affichera un message indiquant qu’il ne peut trouver le PDC, que vous
pouvez toujours administrer le domaine mais que certaines opérations sont impossibles.
D’autres difficultés surviennent lorsque l’on promeut un BDC alors que le PDC
est indisponible.

Lorsque le PDC d’origine redevient opérationnel, le Gestionnaire de serveur peut
toujours le lister comme PDC mais ce n’est en réalité pas le cas. Lorsque le PDC
original détecte le PDC que vous avez promu, il suspend ses services Netlogon
et d’administration à  distance, mettre son icône en grisé dans le Gestionnaire
de serveur et cessera de participer au processus d’authentification des connexions
ou de synchronisation avec le PDC actuel. A ce stade, le PDC d’origine fait à 
peine plus que se comporter en simple poste de travail NT.

Pour restituer au PDC d’origine son statut, vous devez d’abord le rétrograder
au statut de BDC et réaliser une synchronisation avec le PDC de substitution.
Si vous ne le faites pas, tous les changements que vous aurez opérés sur le PDC
de substitution – y compris les changements (secrets) à  l’autorité local de sécurité
LSA – Local Security Authority – ne pourront pas se synchroniser avec le PDC original.
Conséquence, vous perdriez tous les changements effectués sur le PDC de substitution.
Pour restaurer le PDC d’origine, vous devez donc le rétrograder au statut de BDC,
le synchroniser avec le nouveau PDC et, ensuite, le promouvoir PDC. Voici comment
faire. Premièrement, lorsque vous rétrogradez le PDC d’origine en BDC, assurez-vous
que vous avez désactivé l’option Afficher seulement les membres du domaine du
menu Affichage du Gestionnaire de serveur (écran 2).
Le service de navigation vous présente alors la liste des contrôleurs de domaines
dans le Gestionnaire de serveur. La liste signale au Gestionnaire de serveur que
le PDC d’origine est configuré comme PDC et que le système accepte de rétrograder
le PDC en BDC. Si vous ne désactivez pas l’option, le Gestionnaire de serveur
scanne le registre du PDC actuel et ne vous permet pas de dégrader le PDC d’origine.
Le PDC courant considérera le PDC d’origine comme un BDC car le registre du PDC
en cours ne connaît pas le rôle de PDC d’origine du domaine. Le rôle du PDC actuel
est le seul connu du système.
Pour rétrograder le PDC original, sélectionnez son nom d’ordinateur dans la liste
du Gestionnaire de serveur et choisissez l’option de rétrogradage en BDC dans
le menu Ordinateur. Ensuite, sélectionner l’option Synchroniser avec le contrôleur
de domaine principal pour synchroniser la machine avec le PDC courant. Enfin,
choisissez Promouvoir en contrôleur de domaine principal et le système rétrogradera
le PDC courant et le remplacera par le PDC d’origine.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010