> Data > Quel est l’avenir de l’Intelligence Artificielle dans le secteur public ?

Quel est l’avenir de l’Intelligence Artificielle dans le secteur public ?

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 novembre 2019
email

L’intérêt suscité par l’IA dans le secteur public est réel mais qu’en est-il de l’accroissement des investissements et des difficultés à déployer cette technologie ?

Quel est l’avenir de l’Intelligence Artificielle dans le secteur public ?

Secteur public & GovTech 

L’IA aura un impact considérable sur les organisations publiques dans les années à venir (90%) et va transformer leur futur.

Encore faut-il accompagner les fonctionnaires dans ce changement et s’ouvrir à une collaboration avec l’écosystème Govtech – startup, petites et grandes entreprises, universités, organismes de recherche…

 

Les investissements augmentent

Les indicateurs sont favorables à l’IA

  • l’organisation a investi entre 5 et 15 millions de dollars (pour 40%)
  • 3 participants sur 5 ont mené à bien entre 5 et 10 projets liés à l’IA au cours de l’année passée

Les secteurs de la santé et des services sociaux sont optimistes quant à leur capacité de développer au moins 10 cas d’utilisation de l’IA au cours de la prochaine année. Le secteur de l’éducation est moins confiant dans la capacité de leur administration à réaliser plus de 10 déploiements IA (32 %).

Une grande majorité des contrats pour le développement des GovTech ces cinq dernières années se sont signés aux Etats-Unis (67% des contrats mondiaux). Le Royaume-Uni, la France et la Suède affichent respectivement 42%, 11% et 8% des investissements européens.

86 % des décideurs publics (77% – France) souhaitent accroître significativement les investissements alloués à l’intelligence artificielle d’ici à 2020.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 bonnes pratiques de protection des données

6 bonnes pratiques de protection des données

La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître. Découvrez les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Le service aux citoyens !

Le service aux citoyens et la gestion de la fraude et des risques sont privilégiés pour le déploiement de l’IA pour

  • des gains d’efficacité
  • des économies de coûts ou de temps
  • l’amélioration de la productivité

Les secteurs de la défense et des finances sont les plus favorables au sujet de l’impact de l’IA sur leur organisation (27 % et 26 %).

 

Les défis de cette  innovation technologique transformationelle

Les difficultés pour mener à bien les projets existent. Quels sont ces défis ?

 

  • mettre en place les éléments liés à l’exploitation de l’IA

pour 71% (intégrité des données et capacités de traitement notamment)

  • adapter la logique et le raisonnement de l’IA au contexte spécifique des services publics

Pour 84%

  • intégrer les technologies IA dans les opérations administratives

Pour 81%

  • gérer la question de la sécurité

Pour 42% (52% France)

  • intégrer les talents et compétences clés

Pour 31%

A noter : 77 % (France) estiment que l’IA représente un risque moyen ou élevé pour leur organisation, contre 81 % en moyenne

 

Source Accenture & McGuire Research – 300 cadres fonction publique et décideurs informatiques – Allemagne, Finlande, France, Norvège et Royaume-Uni

 

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 novembre 2019