> Cloud > Quel est le coût d’une panne Cloud ?

Quel est le coût d’une panne Cloud ?

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 20 mars 2018

Votre entreprise a-t-elle évalué le coût d’une interruption du Cloud et est-elle préparée à faire face aux impacts d’une panne ? 65% des organisations n’auraient, tout simplement, pas pleinement évalué ce coût…

Quel est le coût d’une panne Cloud ?

Migrer et évaluer

L’engouement est là et les indicateurs sont précis : 98% des responsables informatiques déclarent que leur entreprise adoptera le cloud dans les 12 à 24 prochains mois et 26% externaliseraient leur infrastructure sur site dans un cloud public.

Quel est l’impact d’un dysfonctionnement cloud sur l’activité ?

  • 41% estiment à moins de 15 minutes par mois la durée des interruptions de service
  • 20% ont déjà fait face à des durées deux fois plus importantes (31 minutes ou plus par mois)

Il faut évaluer les options en matière de protection des données et de continuité d’activité afin de s’assurer qu’elles sont « toujours » dans le cloud.

 

Qui est responsable ?

Les entreprises françaises n’ont pas conscience qu’elles sont tout autant responsables que les fournisseurs de services cloud, en matière de protection de leurs applications critiques en cas de panne.

  • 60% pensent que les fournisseurs de services cloud en France sont les principaux responsables en cas d’interruption de service
  • 82% considèrent que le fournisseur de services cloud doit s’assurer que les charges de travail et données dans le cloud sont protégées des pannes

L’engagement des fournisseurs portent sur des niveaux de services et la responsabilité de restaurer l’infrastructure en cas de panne.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Microsoft Azure pour les développeurs

Guide Microsoft Azure pour les développeurs

Découvrez comment développer sur Microsoft Azure dès le premier jour à l'aide de scénarios courants de conception d'applications. Voyez en quoi l’ensemble complet de services de plateformes d’application peut répondre à vos besoins.

La complexité des interdépendances

La durée de restauration de l’application peut être supérieure à celle du traitement de la remise en état de l’infrastructure. La  restauration devient une responsabilité commune tant du côté du fournisseur que du côté de l’entreprise.

« La récupération immédiate suite à un incident est sous le contrôle et la responsabilité immédiate de l’entreprise si elle adopte une position proactive sur la disponibilité des applications dans le cloud » commente Jean-Pierre Boushira, Directeur des ventes Europe du Sud de Veritas.

Toutefois, il convient de choisir la meilleure approche pour éviter

  • De longs temps d’arrêt
  • Les conséquences financières
  • L’impact sur la confiance des clients et la réputation de la marque

Il s’agit donc de prendre en compte l’ampleur que pourrait avoir une panne sur le business. Pour réduire les risques et tirer parti des environnements multi-cloud, la mise en place de stratégies de résilience peut être la voie.

 

Source Truth in Cloud  – Etude Veritas menée par Vanson Bourne

 

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 20 mars 2018