> Tech > Quelle est la position de Microsoft vis-à -vis de iSCSI ?

Quelle est la position de Microsoft vis-à -vis de iSCSI ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

En tant qu'administrateur Windows, vous jugez peut-être cette nouvelle technologie prometteuse, tout en estimant qu'elle ne sera intéressante que quand le standard s'appliquera à  vos serveurs et clients Windows. Récemment encore, la position de Microsoft vis-à -vis du standard était incertaine. Mais depuis que l'IETF a accordé son onction au standard

en
février 2003, les plans publics de Microsoft vis-à -vis de iSCSI
sont devenus beaucoup plus positifs et concrets. Microsoft a
l’intention de présenter iSCSI comme un mécanisme de
transport de stockage par bloc complémentaire dans les serveurs
et clients Windows. C’est le signe que Microsoft considère
iSCSI comme un excellent complément de Fibre
Channel et que ce produit trouve un créneau unique
quelque part entre Fibre Channel et NAS. Certains pourraient
objecter à  juste titre que iSCSI sera moins performant
que le stockage attaché Fibre Channel parce qu’il devra s’accommoder
d’infrastructures Ethernet de grande diffusion
qui ne sont pas conçues spécifiquement pour l’interconnectivité
du stockage. C’est pourquoi Microsoft et d’autres sociétés
voient le stockage attaché Fibre Channel comme l’option
de stockage haut de gamme (et aussi la plus coûteuse)
et iSCSI et NAS comme des solutions de milieu de gamme,
chacune dans son rôle : iSCSI mieux adapté pour le mode
bloc et l’accès monosystème et NAS convenant mieux à  l’accès
partagé à  base de fichiers.
En juin 2003, Microsoft a annoncé le premier composant
de son support Windows iSCSI : Windows iSCSI Software
Initiator, qui prend en charge Windows Server 2003,
Windows XP Service Pack 1 (SP1) et Windows 2000 SP3
(client et serveur). Ces OS Windows utilisent le package pour
se connecter aux cibles iSCSI qui supportent iSCSI. Le iSCSI
Software Initiator a trois composants : des outils et des API
de gestion en mode utilisateur, le service iSCSI Software
Initiator en mode utilisateur, et un ou plusieurs drivers initiateurs
en mode kernel. Les interfaces API de gestion et les
interfaces du driver initiateur en mode kernel sont bien définies
; les fournisseurs de matériels et de logiciels peuvent
s’en servir pour produire des composants à  valeur ajoutée.
Le package comporte également un driver initiateur en
mode kernel iSCSI basé sur logiciel qui utilise la pile
Windows TCP/IP et les NIC que Windows supporte. Les fournisseurs
peuvent développer du matériel iSCSI spécialisé
(iSCSI HBA) et écrire des drivers miniports SCSI ou Windows
2003 Storport à  l’usage du service iSCSI Software Initator.
Microsoft offre un DDK (Device Driver Kit) à  cet effet.
Comme le service iSCSI Software Initiator coordonne la
gestion iSCSI basé dans Windows, un fournisseur d’application
de gestion du stockage peut inclure le support iSCSI
dans son application de gestion en écrivant directement vers
les interfaces de gestion Windows iSCSI. L’application peut
ensuite utiliser une approche commune pour gérer les drivers
initiateurs matériel et logiciel dans Windows. Le second
composant du support iSCSI de Microsoft est le Microsoft
iSNS Server, que les clients et serveurs Windows utilisent – au
moyen d’une passerelle – pour découvrir et enregistrer les
unités iSCSI et Fibre Channel sur le réseau. Microsoft affirme
que le iSNS Server est très évolutif et qu’il supporte IPSec
pour la gestion du stockage et la sécurité des données.
Microsoft offre ces composants iSCSI gratuitement et téléchargeables
séparément. Ils ne sont pas inclus dans la boîte
avec Windows.

Microsoft semble être en avance sur la plupart de ses
concurrents en matière de iSCSI, une technologie qui n’a pas
encore fait ses preuves et est donc incertaine. Cette nouvelle
technologie soulève les questions habituelles : support fournisseur,
sécurité et interopérabilité. Et le support
proactif que Microsoft lui apporte permettra
à  la firme de ne pas être prise au
dépourvue, comme quand NAS et SAN sont
devenus disponibles alors que Microsoft ne
les supportait pas encore. La firme est en train
de développer des directives et des certifications
strictes pour les produits iSCSI. Par
exemple, Microsoft utilisera le logo Designed
for Windows pour iSCSI et les fournisseurs qui
veulent que la société supporte leurs solutions
devront satisfaire aux exigences de certification
du programme. Microsoft a déjà  testé des applications
comme Exchange et SQL Server et supportera les
solutions des fournisseurs qui seront certifiées par le logo.
Au cours des prochaines années, iSCSI devrait s’affirmer
comme un mode de stockage en réseau très répandu, grâce
à  sa rentabilité et à  ses fonctionnalités. Ce jour-là , les administrateurs
Windows pourront déployer des solutions iSCSI
avec plus de confiance et de support de la part de Microsoft
qu’ils n’en avaient avec NAS et SAN. Pour plus d’informations
sur iSCSI, voir « Ressources iSCSI ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010