> Tech > Quelques points divers

Quelques points divers

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  J'ai couvert beaucoup de terrain avec ces règles d'override de fichiers. Il est intéressant de les compléter par quelques « tuyaux ».

   Vous savez parfaitement, par expérience, comment un programme CL vous fait savoir que votre coding est erroné : en « crashant » sans exception ! Toutefois, si

Quelques points divers

l’on indique un nom de fichier valide, mais incorrect, sur un override, le système n’en avertit nullement. Ce comportement apparemment étrange s’explique facilement. Soit le code suivant :

OvrPrtF  File(Report1) OutQ(Prt01)
Call     Pgm(HLLPrtPgm)

  Pourtant, HLLPrtPgm ouvre le fichier Report2, pas Report1. Le système spoule allègrement Report2, sans tenir compte de l’override. Bien qu’il s’agisse clairement d’une erreur parce que vous avez indiqué le nom de fichier incorrect dans la commande OvtPrtF, le système n’a aucun moyen de le savoir. Il ne peut pas connaître vos intentions. En effet, cet override pourrait être utilisé ailleurs dans le job, peut-être même dans un niveau d’appel différent.

   Le second tuyau concerne une possibilité d’override unique présente dans la commande OvrPrtF. Le paramètre File d’OvrPrtF supporte la valeur spéciale *PrtF, permettant d’étendre la portée d’un override à  tous les fichiers d’imprimante (dans les limites des règles de domaine d’override, bien entendu). Toutes les règles concernant l’application des overrides s’appliquent encore. La valeur spéciale *PrtF donne simplement un moyen d’inclure des fichiers multiples avec une seule commande override.

   Nous avons aussi déjà  parlé du programme QCmdExc et comment son utilisation affecte la portée d’un override. L’objet principal de ce programme est de servir comme véhicule permettant aux programmes HLL d’exécuter des commandes système. On peut par conséquent utiliser QCmdExc à  partir d’un programme HLL pour émettre un override de fichier. Rappelons que quand on émet un override par cette méthode, le niveau d’appel est celui du processus qui a invoqué QCmdExc.

   Il faut noter que les commandes d’override n’affectent pas toujours les commandes système. Pour plus d’informations sur les overrides et les commandes système, voir « Overrides et commandes système ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010