> Tech > Quelques remarques

Quelques remarques

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Selon la configuration du programme trigger, il peut s'avérer nécessaire d'utiliser un compteur de pile d'appel différent à  la mise en oeuvre de CallerID. Si par exemple on insère le code de CallerID dans le module principal, il est nécessaire d'utiliser un compteur de pile d'appel d'une valeur de 3,

Quelques remarques

car l’appel au module
a été supprimé. Si le programme trigger est un programme OPM (Original Program
Model), utilisez un compteur de pile d’appel égal à  2, car l’appel à  la PEP a
également été supprimé.

Si on utilise SQL, il faut incrémenter le compteur de pile d’appel d’une unité.
En effet, le module d’exécution SQL insère un appel à  un serveur SQL entre le
programme applicatif qui demande la mise à  jour et le module base de données DB2/400
qui effectue réellement la mise à  jour. Aussi, l’utilisation de SQL augmente la
profondeur de la pile d’appel d’une unité. Cela ne devrait pas poser de problème
si SQL gère toutes les I/O. Mais si on travaille tantôt en RPG et tantôt en SQL
RPG, la version que je présente de CallerID aura du mal à  fonctionner.

La logique du compteur de pile d’appel ne se limite pas nécessairement aux programmes
triggers. On peut déterminer l’appelant de n’importe quel programme tant que l’on
utilise la bonne logique au niveau de la pile d’appel.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010