> Enjeux IT > Quels sont les freins des PME du numérique ?

Quels sont les freins des PME du numérique ?

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 10 juillet 2017
email

Obtenir des financements demeure l’une des difficultés cruciales pour les PME et start-up du numérique. Et pourtant, la croissance des entreprises, le développement sur de nouveaux marchés et la compétitivité française sont en jeu !

Quels sont les freins des PME du numérique ?

Une croissance freinée

Si 40% des PME et start-up du numérique ont des difficultés à obtenir des financements, on remarque une légère amélioration puisque cet indicateur est à la baisse (53% en 2015). Du financement, dépendent la croissance de leurs activités, l’innovation et le R&D. De plus, 31% jugent sévèrement l’ensemble de la chaîne de financement.

Le Syntec numérique dévoile la 3ème édition du baromètre Financement des start-up et PME du numérique et rapporte quatre points qui freinent inévitablement le dynamisme de ces entreprises:

– La concurrence sur les prix (42%)

– Le coût trop élevé du travail (42%)

– La situation économique (32%)

– Les financements insuffisants (32%)

 

Entre financements privé et public

L’action des opérateurs du financement privé est considérée insuffisante. On retrouve l’action des Business angels à hauteur de 51%, action plus satisfaisante que celles des fonds d’investissements (35%) et des banques (24%). Pourtant les banques demeurent les premières sources de financement pour les entreprises (49%).

Côté financements publics, l’insatisfaction demeure. Si 49% jugent les dispositifs publics plutôt accessibles, les montants sont insuffisants pour 54%. En outre, le dispositif du Crédit d’Impôt-Recherche est connu par 94% et a été utilisé par 64%.

L’action de Bpifrance est jugée positive par 50% et les entreprises utilisent déjà ses services (60% en 2016). Les espoirs se portent sur cette tendance.

 

Enquête Syntec Numérique – avril et mai 2017 – auprès de 78 entreprises du numérique 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 10 juillet 2017