> Tech > Quoi de neuf

Quoi de neuf

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Mais les milliers de conférenciers attendaient évidemment JDE, et en particulier Ed McVaney, Président et CEO de JDEdwards, au tournant sur les événements qui ont secoué l'entreprise en début d'année : restructurations massives et changement de Président.
En effet, Co-fondateur et premier président de JDE en 1977, Ed McVaney était

jusqu’à 
il y a un peu moins de deux ans toujours resté à  la barre de l’entreprise, jusqu’à 
ce qu’il décide de passer la main à  Doug Massingill, et parte pêcher la truite
à  la mouche dans les rocheuses. Mais cette existence paisible lui convenait apparemment
d’autant moins qu’il se déclare « déçu par la qualité des logiciels JDE au cours
des deux dernières années, ainsi que par celle du support et des services de consulting ».
C’est sans doute cela, et un certain nombre d’autres choses, qui ont poussé Ed
McVaney à  fortement suggérer à  Doug Massingill de démissionner. C’est ce qui s’est
produit au printemps, et aujourd’hui, Ed se déclare « là , bien là , et pour dix
ans au moins ».

Quant aux restructurations, il explique que JDE était devenu par trop bureaucratique,
et que cette restructuration n’a fait que supprimer des couches de management
dont la seule activité était de scléroser l’entreprise. Il précise que cette restructuration
a affecté le moins possible le personnel de support client ainsi que celui en
contact direct avec la clientèle.

Quoi qu’il en soit, Ed a récupéré son bébé, et prône le retour à  des valeurs de
base traditionnelles de l’entreprise : qualité, support clients, consulting terrain
et simplicité.

Pour le reste, la place nous fait défaut pour évoquer le foisonnement de nouveautés,
de nouvelles alliances, de nouveaux concepts, de nouvelles technologies dont il
a été fait état au cours de Focus 2000. Citons toutefois la stratégie de « Liberté
de choix » (Freedom to choose) développée par l’éditeur, qui se fonde sur le constat
qu’aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’être libres de connecter leurs divers
processus entre eux, et de concrétiser les meilleures idées (« put the best ideas
into action »). C’est l’objectif de JDE. Les autres directions prises sont nombreuses,
en vont du « C-commerce » jusqu’à  des nouveaux partenariats stratégiques en passant
par des accords de distribution OEM. « Personne n’a la science infuse », estime
Ed Mc Vaney « et la collaboration est indispensable dans l’industrie du logiciel ».
Et de faire une analogie avec le monde des PC, qui intègrent un scanner HP, une
imprimante Epson, un disque dur IBM etc… Dans ce concert, il voit bien sûr JDE
à  la place de l’UC, intégrant toules composants.

En substance, on comprend que JDE souhaite ne pas tomber dans le même travers
que celui dans lequel est récemment tombé son concurrent direct SAP avec R/3,
un excellent ERP au demeurant, mais qui à  l’heure du C-commerce a le tort de rester
uniquement un ERP alors que les besoins des entreprises évoluent vers la CRM,
le SCM étendu, le commerce électronique ou encore la Business Intelligence. Conscient
qu’il ne peut répondre instantanément à  toutes les demandes, l’éditeur de Denver
complète et fait évoluer la couverture fonctionnelle de son produit soit par croissance
externe, comme ce fut le cas par exemple avec le rachat de Numetrics, soit par
des alliances, comme celles conclues avec Siebel ou Netfish, mais aussi Compaq
ou Microsoft… Bref, l’éditeur de Denver se donne les moyens de ses ambitions,
et cherche toujours à  grappiller de nouvelles places au palmarès des éditeurs
mondiaux d’ERP.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010