> Data > Rançongiciels : les recommandations pour se protéger

Rançongiciels : les recommandations pour se protéger

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 10 septembre 2021
email

Les cybercriminels mettent en œuvre de nouvelles techniques d'extorsion, des outils de piratage améliorés et des modèles économiques affinés.

Rançongiciels : les recommandations pour se protéger

Des opérations lucratives !

Pour preuve, le montant moyen des demandes de rançons est passé à 5,3 M$ au premier semestre 2021, + 518 % par rapport à 2020: 847 000 $ en moyenne.

La rançon moyenne versée s’éleve à 570 000 $, + 82 % par rapport à 2020. La crise des ransomwares s’intensifie et les entreprises criminelles investissent dans des opérations lucratives basées sur des rançongiciels.

La quadruple extorsion

La tendance est identifiée par les consultants d’Unit 42 : les exploitants de rançongiciels combinent jusqu’à quatre techniques pour pousser les victimes à payer :

  • Chiffrement 

Les victimes paient pour retrouver l’accès à leurs données brouillées et systèmes informatiques compromis qui ne fonctionnent plus à cause du chiffrement de certains fichiers clés

  • Vol de données

Les pirates dévoilent des informations sensibles si la rançon n’est pas payée

  • Déni de service (DoS)

Les gangs de rançongiciels lancent des attaques par déni de service qui font tomber les sites Web publics des victimes

  • Harcèlement

Les cybercriminels contactent les clients, les partenaires commerciaux, les employés et les médias pour les informer du piratage de l’organisation.

Des tactiques très perfectionnées

Les cybercriminels perfectionnent leurs tactiques pour renforcer leur pouvoir coercitif sur les victimes. Ainsi, certains chiffrent un type de logiciel d’infrastructure essentiel, l’hyperviseur, avec le risque de corrompre des instances virtuelles qui s’exécutent sur un seul serveur.

Selon l’Unit42, les hyperviseurs, des logiciels d’infrastructures managées, seront pris pour cibles. Contre les attaques par ransomware, il faut donc établir un plan d’attaque.

Téléchargez gratuitement cette ressource

DaaS : Guide de mise en œuvre IT Professionnel

DaaS : Guide de mise en œuvre IT Professionnel

Cloud-In-One est une solution de transformation numérique et de basculement des postes dans le Cloud, pensée par des équipes IT pour des équipes IT, afin de simplifier leur quotidien et offrir une agilité maximale aux entreprises. Voici comment en 5 points.

3 conseils pour se protéger

Découvrons quelques conseils de Jen Miller-Osborn, Directrice adjointe de l’Unit42, pour se prémunir de ces attaques. En effet, les pirates, en chiffrant les données, peuvent désactiver des systèmes informatiques stratégiques et perturbent les centres d’appels d’urgence, arrêtent le fonctionnement des gazoducs et mettent à l’arrêt les urgences des hôpitaux.

Les rançongiciels posent un risque énorme pour la sécurité nationale, les grands groupes, les États et les petites entreprises. Il est prioritaire d’informer les collaborateurs des risques.

 

  • Méfiez-vous des emails d’hameçonnage : si vous pensez en avoir reçu un, signalez-le

Les rançongiciels se diffusent principalement par le biais d’emails d’hameçonnage contenant des pièces jointes malveillantes. Le courriel frauduleux pousse le destinataire à répondre en l’incitant à cliquer sur un lien, à ouvrir une pièce jointe ou à fournir directement des informations sensibles. Il existe aussi des kits d’hameçonnage comprenant des logiciels de développement de site Web, du code, des logiciels de spam et du contenu qui peuvent être utilisés pour créer des sites Web et des emails convaincants.

 

  • Mettez à jour vos appareils en leur appliquant les derniers correctifs logiciels

Les pirates exploitent souvent les failles logicielles pour propager leurs rançongiciels.

Un correctif logiciel va résoudre les failles de sécurité d’un logiciel afin de les rendre inexploitables par un pirate. Sinon, vous devez installer manuellement un correctif logiciel : assurez-vous de disposer des plus récents.

 

  • Restaurez les fichiers chiffrés à l’aide de vos sauvegardes

Si vous êtes victime d’une attaque par rançongiciel, regardez si vous avez sauvegardé vos fichiers. Si c’est le cas, restaurez-les à partir de la dernière version. Si vous ne les aviez pas sauvegardés, vous pouvez considérer qu’ils sont perdus.

 

A la question « Devons-nous payer la rançon ? » toutes les victimes des attaques par rançongiciel sont confrontées à des décisions difficiles. Les professionnels peuvent vous conseiller. Mais préparez-vous : il existe des outils et des technologies de sécurité qui peuvent empêcher une telle attaque et vous éviter de devoir prendre cette décision difficile.

 

Rapport sur les menaces de ransomwares de l’Unit 42 Palo Alto Networks – 1er semestre 2021

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 10 septembre 2021