> Data > Règles de nommage cohérentes

Règles de nommage cohérentes

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Mis en ligne le 9/06/2005 - Publié en Juin 2004

Création de cubes, écriture de requêtes MDX, optimisation de DTS et plus encore...

Règles de nommage cohérentes

L’utilisation de conventions d’attribution de noms incohérentes
(voire l’absence complète de conventions en la matière)
pour les objets de base de données peut être source de
confusion et d’erreurs lors de la récupération de données.
Les quelques règles suivantes vous permettront de créer des
noms utiles pour les objets de base de données :

  1. Utilisez des noms évocateurs ayant une signification pour
    l’ensemble de l’organisation. Evitez tout jargon métier spécifique
    à  un département de l’entreprise.

  2. Employez un nom qui identifie clairement l’objet de base
    de données. Envisagez d’utiliser une déclinaison du modèle
    de notation introduit par Microsoft dans Access 1.1 et
    qui stipule de préfixer les objets à  l’aide d’identificateurs à 
    trois lettres (par ex., vous désignez la table Employee par
    tblEmployee).

  3. Utilisez le nombre minimum de mots nécessaires pour indiquer
    la signification de l’objet de base de données. Dans
    SQL Server, la longueur d’un nom d’objet est limitée à  32
    octets, ce qui est encore trop long pour vos requêtes et
    procédures stockées.

  4. N’introduisez pas de confusion dans la signification du
    nom par l’ajout de termes redondants (par ex., tblRedundantTable).

  5. N’employez pas d’acronymes et utilisez judicieusement les
    abréviations. Vous ne pouvez pas vous appuyer sur la disponibilité
    d’un référentiel de métadonnées d’entreprise
    pour documenter et trouver la signification des acronymes
    et abréviations.

  6. N’utilisez pas de noms qui identifient implicitement ou
    explicitement plusieurs sujets (pour les tables) ou caractéristiques
    (pour les colonnes).

  7. Utilisez dans la mesure du possible la forme au singulier
    d’un nom, en particulier pour les entités et tables. Cela
    vous permettra de distinguer correctement les relations
    entre entités (1:1, 1:M, M:N).

  8. N’incluez pas d’espaces dans les noms
    d’objet de base de données (par ex.,
    Employee ID). Aucun autre SGBD ne
    prend en charge ces espaces et, un jour
    ou l’autre, vous serez peut-être amené à 
    intégrer un autre SGBD dans votre environnement
    SQL Server.

Lorsque vous choisissez une convention
de nommage, rappelez-vous que la perfection
n’existe pas, mais qu’une convention vaut mieux que
pas de convention du tout. Alors définissez-en une et appliquez-
la.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010