> Tech > Réparation en Safe Mode

Réparation en Safe Mode

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si un problème survient après l'initialisation de Win2K, il faut initialiser (boot) le système en Safe Mode. Pour accéder au Safe Mode, appuyer sur F8 quand le message For troubleshooting and advanced startup options for Windows 2000 apparaît sur le menu d'initialisation pendant le redémarrage du système. Safe Mode propose

dix options d’initialisation, mais les trois premières – Safe Mode, Safe Mode with Networking, et Safe Mode with Command Prompt – sont les plus importantes. (Pour savoir comment utiliser Safe Mode pour récupérer Active Directory – AS – voir l’article de Robert McIntosh, « Reprise sur sinistre avec AD ».)

Chacune des trois premières options Safe Mode démarre Win2K avec le paramétrage par défaut, dont un driver d’écran VGA, une souris basique et des drivers de clavier, et une brève liste des drivers d’unités et des services nécessaires pour une exploitation de base (plus un driver de réseau, si on choisit l’option Safe Mode with Networking). Safe Mode ne désactive pas la détection PnP (Plug and Play), donc si une unité cause des problèmes, il faut la déconnecter avant d’initialiser en Safe Mode. En revanche, si l’on veut déterminer comment ou si PnP reconnaît et configure le nouveau matériel, il faut absolument connecter le nouveau matériel avant de procéder à  l’initialisation.

Safe Mode. On sélectionne ce mode quand un système agit après que l’on ait installé un logiciel de souris ou de clavier personnalisé, un logiciel de télécopie, un logiciel d’appareil photo numérique, un client de réseau personnalisé, ou un logiciel de gestion de l’alimentation électrique sur un portable. Si l’on peut initialiser en Safe Mode, on devrait être capable de restaurer le système en désinstallant simplement le logiciel fautif. En Safe Mode, on peut également réinstaller les mises à  jour de sécurité, les corrections à  chaud (hotfixes) ou même un pack de services complet pour remettre sur pied un système malade. Après quoi, il suffira de fermer le système de façon habituelle depuis le menu Start.

Safe Mode with Networking. Ce mode offre les mêmes possibilités que Safe Mode mais y ajoute des fonctions réseau. Soulignons que Safe Mode with Networking ne supporte que les connexions LAN, et donc on ne peut pas dépanner, tester, ou créer de nouvelles connexions DUN ou VNP dans ce mode.

Safe Mode with Command Prompt. Il faut choisir cette option quand des problèmes de driver vidéo, de clavier, ou de souris empêchent l’interaction avec une interface utilisateur graphique (GUI). Dans ce mode, le système n’exécute que neuf processus : System, SMSS, Csrss, Winlogon, Services, Lsass, Taskmgr, Svchost et Winmgt. Pour voir la liste des commandes que ce mode d’initialisation prend en charge, taper

help

à  l’invite de commande. On dispose ainsi de nombreux utilitaires de réparation familiers, comme Chkdsk, Chkntfs, Convert, Diskcopy et Format, ainsi que de commandes de manipulation de fichiers courantes. Bien qu’il ne soit pas très facile de naviguer dans Win2K à  partir d’une invite de commande, on peut vérifier et formater des disques FAT et NTFS, et l’on peut aussi déplacer, copier, renommer et supprimer des fichiers et des répertoires. Pour réinitialiser le système en Safe Mode, appuyer sur les trois touches Ctrl+Alt+Del pour obtenir la boîte de dialogue Windows Security classique, puis cliquer sur Shutdown. Si la boîte de dialogue Security n’apparaît pas, il faudra redémarrer l’alimentation.

Après le choix d’une option Safe Mode, Startup réaffiche le menu d’initialisation (boot menu), dans lequel on choisit une installation Win2K spécifique (en supposant qu’il existe plus d’une racine système (system root)). Une longue liste de fichiers défile alors au fur et à  mesure que le chargeur d’initialisation (boot loader) charge les composants de l’OS. L’initialisation en Safe Mode est plus longue que par une méthode normale, donc il faut attendre avec patience l’invite de connexion (logon prompt).

A l’invite de connexion (logon prompt), on entre le compte et le mot de passe Administrator local – et pas le compte et le mot de passe de l’administrateur du domaine. Si l’on a oublié le nom ou le mot de passe du compte, il faudra réinstaller l’OS ou se servir d’un utilitaire tierce partie pour rétablir le compte et le mot de passe. Ensuite, Win2K confirme que l’on travaille en Safe Mode, comme l’illustre la figure 2, et invite à  cliquer sur OK avant de poursuivre. Comme la figure 3 le montre, Win2K place des rappels Safe Mode aux quatre coins de l’écran, change la couleur de fond en noir et restreint la zone d’affichage à  une fenêtre VGA minimale.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010