> Tech > REUNICA réduit ses coûts d’administration et gagne en souplesse de travail

REUNICA réduit ses coûts d’administration et gagne en souplesse de travail

Tech - Par Windows IT Pro - Publié le 24 juin 2010
email

Groupe de protection sociale, Réunica rassemble des activités de mutuelle, de prévoyance et de retraite. Afin de réduire ses coûts, la société a choisi de consolider ses serveurs destinés aux tests et à la validation des applications qu’elle a développées en s’appuyant sur Microsoft Virtual Server 2005. Très satisfaite des gains réalisés en matériel et en administration, Réunica n’a pas hésité à étendre son expérience à ses serveurs métiers.« Au fil du temps, les serveurs destinés aux environnements d’étude, de développement, de recette ou de pré production se sont multipliés, raconte Jean- Francois Neron, responsable systèmes et réseaux de Réunica. Nous avions autant de machines physiques que d’instances de Windows, ce qui coûte cher en matériel mais également en maintenance ». Début 2004, dans le cadre du programme RAP (Rapid Adoption Programm) qui permet aux entreprises de tester les solutions de Microsoft en phase bêta, Réunica a donc procédé à une étude qui l’a conduite vers Virtual Server 2005 de Microsoft. Cette solution de virtualisation sous Windows Server 2003 permet à Réunica de consolider ses serveurs de préproduction, de créer toutes les instances de Windows nécessaires à ses projets de tests, d’installation de nouveaux produits ou de déploiement d’applications. Avec, à la clé, une réduction significative des coûts et des gains de temps importants consacré à l’administration des environnements de travail.

De fait, grâce à cette évolution, la société a pu ramener ses serveurs au nombre de dix sans investir dans du nouveau matériel en lieu et place de la quarantaine de serveurs physiques. Très satisfaite des économies réalisées en maintenance, mais aussi de sa plus grande souplesse de travail, Réunica a également choisi de déployer Virtual Server 2005 en production pour consolider des serveurs hébergeant des applications métiers.

REUNICA réduit ses coûts d’administration et gagne en souplesse de travail

Avant d’opter pour Virtual Server 2005, Réunica a étudié plusieurs possibilités et mis en balance la solution de virtualisation de Microsoft avec une autre offre du marché. Cette dernière n’a pas été retenue pour une raison principale : « la solution concurrente était légèrement plus chère mais c’est avant tout l’absence de support sur l’intégralité de la solution mise en oeuvre qui nous a permis de trancher en faveur de Microsoft, précise Jean-Francois Neron. En effet, Microsoft valide tous ses produits sur Virtual Server 2005. Or, nos développeurs étaient un peu inquiets face aux processus liés à la virtualisation des serveurs. La certitude d’avoir un support complet les a vraiment rassurés ».

Très orientées développement objet dès l’origine, les technologies utilisées par Réunica s’appuient sur le langage SmallTalk pour ses applications métier et, plus récemment, sur la plate-forme J2EE avec des serveurs d’application émanant de l’open source couplés à la base de données SQL Server 2000 de Microsoft. Le tout fonctionnant sur le système d’exploitation Windows Server 2003. Dans un premier temps, en avril 2004, Réunica n’a déployé que deux serveurs en Virtual Server 2005. Ils étaient destinés à une partie des équipes développements et progiciels dédiées aux recettes, tests et autres opérations de validation des applications développés ou installés en interne.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par Windows IT Pro - Publié le 24 juin 2010