> Tech > Sauvegardes au niveau de l’invité

Sauvegardes au niveau de l’invité

Tech - Par iTPro - Publié le 28 octobre 2010
email

Cette méthode nécessite l’installation de l’agent DPM 2007 sur les VM individuelles, au lieu de l’installer sur l’OS hôte. Autrement dit, cela induit généralement une hausse des coûts car il vous faut une licence DPM 2007 par agent employé. Notez l’utilisation du terme « généralement », car un cas

Sauvegardes au niveau de l’invité

de figure permet les sauvegardes au niveau de l’invité sans coût supplémentaire. Si vous achetez System Center Management Suite, vous obtenez automatiquement une licence permettant d’employer autant d’agents DPM que le permet votre OS hôte. Par exemple, Windows Server 2008 Enterprise Edition autorise la prise en charge d’au maximum quatre OS invités. Ainsi, vous aurez, sans coûts supplémentaires, des licences applicables à un maximum de quatre agents DPM 2007 pour les VM sur ce serveur.

La question des coûts mise à part, d’autres inconvénients sont associés à la protection au niveau de l’invité. Par exemple, le fait que chaque OS invité requière son propre agent signifie que les problèmes de compatibilité mentionnés précédemment reviennent sur le devant de la scène. Par conséquent, les sauvegardes au niveau de l’invité se limiteront aux OS invités qui exécutent des versions compatibles de Windows faisant partie de votre domaine.

Mais alors, quel est l’avantage d’une sauvegarde au niveau de l’invité ? En fait, du point de vue de DPM 2007, cette méthode est identique à la sauvegarde d’un ordinateur physique. En d’autres termes, vous pourrez sauvegarder des fichiers individuels, des dossiers et des applications, voire l’état système de la VM. Pour comprendre la différence entre une sauvegarde au niveau de l’hôte et l’approche au niveau de l’invité, examinez la figure 2. J’ai créé un groupe de protection contenant un de mes serveurs Exchange virtuels et, comme vous pouvez le constater, DPM me donne la possibilité de sauvegarder des fichiers individuels, des dossiers et l’état système de la machine. Comme DPM 2007 gère les sauvegardes Exchange, je peux également sauvegarder les groupes de stockage Exchange.

Le mot de la fin

La grande question est donc la suivante : quelle méthode de sauvegarde adopter ?
En supposant que vous ayez des VM compatibles et les ressources serveur nécessaires, je recommanderais d’associer les deux techniques. Ainsi, vous pourrez effectuer des restaurations au niveau des VM ou à un niveau affiné au sein d’une VM.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 28 octobre 2010