> Mobilité > Les scénarios de coexistence entre Exchange Server 2010 et Office 365

Les scénarios de coexistence entre Exchange Server 2010 et Office 365

Mobilité - Par Arnaud Alcabez - Publié le 19 janvier 2012
email

Nous allons couvrir un des points sans doute les plus intéressants en termes d’architecture en ce qui concerne Microsoft Office 365.

Il s’agit de sa capacité à pouvoir s’interfacer avec le système de messagerie interne (« on premise ») afin d’offrir la meilleure couverture de service. Si du point de vue de l’architecte, il peut être résumé par le terme de « mode/modèle hybride », Microsoft lui préfère le terme de « coexistence simple » ou « coexistence enrichie » (« Rich coexistence »).

Ce dossier est issu de notre publication Exchange Magazine (03/08). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.

Microsoft définit le terme de coexistence enrichie par l’action de fournir à l’utilisateur les mêmes fonctionnalités et usages dans l’organisation de messagerie, que sa boîte aux lettres se trouve sur des serveurs internes ou qu’elle soit hébergée sur le centre de données de Microsoft.

Nous allons nous intéresser dans cet article aux questions suivantes :

  • Quand faut-il prévoir une coexistence simple ou une coexistence enrichie ?
  • Quels sont les prérequis pour bénéficier d’une coexistence enrichie ?
  • Quelles fonctionnalités sont couvertes sous l’appellation coexistence enrichie ?
  • Quelles sont les tâches à réaliser pour mettre en œuvre une coexistence enrichie ?

Quand faut-il prévoir une coexistence simple ou une coexistence enrichie ?

La coexistence simple

Avec la coexistence simple, tous les messages électroniques adressés au domaine de votre société continueront d’être remis sur votre serveur Exchange local. Néanmoins, les messages électroniques adressés aux utilisateurs ayant été déplacés vers Office 365 seront transférés vers leurs boîtes aux lettres Office 365, ce qui leur permettra d’échanger des messages électroniques à partir de leurs boîtes aux lettres Office 365 en utilisant la même adresse de messagerie locale. Pour permettre le transfert de votre adresse mail dans votre environnement de messagerie local vers Office 365, les deux systèmes doivent partager le même domaine et le même espace de noms SMTP. Pour ce faire, vous devez créer un domaine personnalisé qui fasse correspondre l’espace de noms SMTP local et le domaine personnalisé sur Office 365.

La coexistence simple est limitée. Elle n’intègre pas les fonctionnalités, fonctions et services de messagerie suivants :

  • Délégation de boîte aux lettres : les utilisateurs d’un environnement de messagerie ne peuvent pas affecter d’autorisations de gestion de boîtes aux lettres aux utilisateurs de l’autre environnement de messagerie.
  • Informations de disponibilité : lors de la planification de réunions, les utilisateurs d’un environnement de messagerie ne peuvent pas consulter les informations de disponibilité des utilisateurs de l’autre environnement de messagerie.

La coexistence enrichie

La coexistence enrichie fournit une expérience de gestion enrichie grâce à de meilleures options d’intégration pour votre serveur local. Vous pouvez également configurer une coexistence enrichie afin de permettre une connexion pratiquement parfaite entre votre environnement local et votre environnement en ligne. La coexistence enrichie permet aux utilisateurs finaux de partager des calendriers et les informations de disponibilité, de déléguer des autorisations de boîte aux lettres et de se connecter à leurs comptes de messagerie en utilisant leurs informations d’identification existantes fournies par leur entreprise, que leurs boîtes aux lettres soient en ligne ou locales. En tant qu’administrateur, vous pouvez facilement déplacer des boîtes aux lettres entre votre environnement local et votre messagerie Office 365 si nécessaire et gérer toutes les boîtes aux lettres à partir de votre service Active Directory local et votre console de gestion Exchange Server locale existants. Voir figure 1.

Ce type de coexistence nécessite qu’au moins un serveur Exchange 2010 avec Service Pack 1 (SP1) et accès Internet soit configuré avec les rôles serveur de transport Hub et serveur d’accès au client.

Il n’existe pas de scénario préconçu, notamment en termes de dimension de l’entreprise, mais on peut donner deux raisons fondamentales pour lesquelles il pourra être nécessaire de prévoir une coexistence enrichie :

  • La migration de votre messagerie interne vers Office 365 risque de se prolonger dans le temps (une semaine, un mois, un an, ou indéterminée),
  • Votre projet est au départ un scénario de coexistence entre votre architecture physique et celle du centre de données Microsoft, et vous n’avez comme souhait de déplacer la totalité de vos boîtes aux lettres sur le centre de données Microsoft. Structurellement, vous souhaitez donc « prolonger » votre environnement interne en considérant le service Microsoft une « extension » de votre organisation interne, avec pourquoi pas, des déplacements de boîtes aux lettres bidirectionnels entre votre site physique et le nuage.

Nous verrons la semaines prochaines les prérecquis pour mettre en œuvre une coexistence riche.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Mobilité - Par Arnaud Alcabez - Publié le 19 janvier 2012