> Tech > Script Shell

Script Shell

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Thibault Dambrine - Mis en ligne le 24/03/2004

Pour commencer à  construire vos propres scripts shell, vous devez connaître les rudiments du développement QShell

Comme en langage CL, on peut entrer des commandes dans l'environnement Qshell à  partir de l'écran d'entrée de commandes...Dans l'article « Travailler avec des shells sur l'iSeries » (iSeries News, janvier 2003), Mike Mundy présentait l'environnement Qshell iSeries. Plus précisément, il décrivait comment l'environnement shell est arrivé dans le monde Unix et Linux et comment il s'articule avec l'utilisation de Java sur l'iSeries. Cet article constitue l'étape suivante : nous y verrons comment Qshell fonctionne et ce qu'il peut vous apporter. Ce n'est pas une liste exhaustive de tout ce que vous pouvez faire dans un shell, c'est simplement un point de départ d'où vous pourrez étendre votre action.
Comme en langage CL, on peut entrer des commandes dans l'environnement Qshell à  partir de l'écran d'entrée de commandes. On peut aussi écrire des instructions Qshell dans un script, qui seront réexécutées chaque fois qu'il sera invoqué. Tout comme les programmes CL, les scripts shell peuvent être assortis de paramètres, contenir des variables, utiliser des conditions de traitement de l'information, prendre des décisions et modifier des données.
Au-delà  de ce que Qshell peut accomplir en tant que langage, c'est la lingua franca du monde Unix/Linux. Ce seul aspect justifie d'ailleurs qu'on l'apprenne. Vous tirerez la quintessence de vos partitions Linux dès lors que vous saurez utiliser Qshell et écrire des scripts shell. C'est aussi le seul outil que vous utiliserez pour démarrer de nombreuses applications pilotées par Java. C'est ainsi que vous utiliserez Qshell pour démarrer la dernière version d'Apache Tomcat, la version écrite en Java (donc portable) du logiciel serveur Web le plus répandu à  l'heure actuelle. Non seulement Apache est portable, il est aussi gratuit.

Script Shell

L’environnement Qshell iSeries accepte
les trois shells les plus répandus :
Bourne, Korn et C. Pour chacun d’eux,
la syntaxe est légèrement différente,
mais le principe général reste le même. Le principal avantage de pouvoir créer
des programmes shell est que, en plus
de grouper des commandes, on peut
aussi créer l’équivalent de commandes
CL à  utiliser dans d’autres commandes
shell.
Quel shell vaut-il mieux utiliser ?
Bien que ce soit essentiellement une
question de goût, voici quelques indications.
Le C shell est probablement le
plus facile à  apprendre pour qui
connaît déjà  le langage C. Bien que très
utilisable, C Shell n’est pas l’environnement
le plus prisé (d’après mon expérience
personnelle). Les Bourne et
Korn shells ont une syntaxe similaire.
Le Bourne shell est le shell Linux par
défaut. Le Korn shell est très répandu
dans la communauté Unix et sa
connaissance peut bonifier un CV de
programmeur. Mais comme Linux
gagne en popularité, il est bon également
d’apprendre à  utiliser le Bourne
shell et le shell uniquement Linux
« Bourne shell » (aussi appelé « bash » –
un shell réservé à  Linux qui combine
les meilleurs aspects des Korn et C
shells). A noter que le bash shell n’est
pas pris en charge dans Qshell.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Pour rendre le travail hybride évolutif et durable pour la nouvelle ère, directions IT et Métiers doivent résoudre de nombreux défis. Bénéficiez d'un guide complet pour élaborer et exécuter une stratégie de Workplace capable de connecter et responsabiliser les employés pour créer un lieu de travail adaptable, robuste et résilient.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT