> Data > La sécurité rétroactive face à la fuite de données

La sécurité rétroactive face à la fuite de données

Data - Par John Thielens - Publié le 29 avril 2013
email

La visibilité, les Big Data et l’analyse sont la pierre angulaire d'une suite globale de solutions de sécurité, permettant le recours en cas de fuite de données.

La sécurité rétroactive face à la fuite de données

Un recours ne s’avère possible que si vous pouvez constater ce qu’il se passe, maintenir à jour l’historique des activités et analyser l’ensemble des données de manière efficace.

Les hackers talentueux accèdent à un système, obtiennent ce qu’ils sont venus chercher, endommagent ou récupèrent des données précieuses, et en ressortent en toute impunité, sans laisser de trace. Ils n’accordent aucun répit à leurs victimes.

Les hackers font preuve d’une efficacité inouïe, de celles qui requièrent l’utilisation de détecteurs toujours plus sensibles, permettant de détecter des traces d’activité malgré leurs efforts pour les masquer.

Mais même s’ils ne faisaient rien pour effacer leurs traces, nous ferions toujours face à des problématiques.

Lorsqu’un hacker vole un fichier, il le copie simplement : le fichier reste sur le serveur et ne disparaît jamais comme le ferait un objet physique.

On retrouve parfois des traces d’une attaque dans des journaux d’activités de réseau, d’applications ou d’audit. Mais bien souvent, nous ne possédons ni les outils pour relier ces traces à d’autres, ni les bonnes pratiques à mettre en oeuvre. Les indicateurs sont souvent effacés et la fenêtre permettant de détecter les vols est alors fermée.

Pourtant, des outils de visibilité, Big Data et analyse appropriés existent pour aider le département informatique à mener une enquête efficace en cas de fuite de données.

Appelons cela la sécurité rétroactive.

Symantec est un exemple intéressant d’entreprise qui a vécu une situation semblable. Lorsque ses dirigeants ont réalisé que d’importants codes source avaient été volés six ans plus tôt, leur politique de conservation illimitée des données leur a permis de revenir en arrière et de déterminer quelles données avaient pu être compromises et celles qui l’avaient réellement été. Grâce à des outils de visibilité, Big Data et analyse adéquats, ils ont pu examiner les activités des années précédentes et identifier exactement quels codes source avaient été copiés et ainsi prendre les mesures nécessaires par rapport à ces codes source.

Certes, l’idéal serait de ne jamais avoir besoin d’identifier quelles données ont été compromises, grâce à une infrastructure totalement impénétrable. Néanmoins, disposer d’un recours évite de se poser sans cesse des questions sur l’éventualité d’une fuite de données.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Cloud Hybride en 5 étapes de transition réussie

Guide de Cloud Hybride en 5 étapes de transition réussie

Comment migrer les applications, adapter les ressources à la demande, déployer les ressources pour les projets de télétravail et soutenir les stratégies de modernisation des applications ? Découvrez les cinq étapes pour préparer et réussir votre transition vers le Cloud Hybride.

Data - Par John Thielens - Publié le 29 avril 2013