> Tech > SOA, mais ça va de SOA…

SOA, mais ça va de SOA…

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Jean Mikhaleff, Mis en ligne le 10/05/2006 - Publié en Décembre 2005

SOA est-il un nouveau concept qui préfigure la prochaine révolution informatique ou bien un bourdonnement de fond, en Anglais un « buzzword » avec deux zz ? Selon une interview de Mike Smith, architecte en chef à Rochester, SOA serait pour le moment les deux à la fois, mais devrait relancer l’iSeries à l’avenir. Cela vaut donc la peine de découvrir tout le potentiel que recèle ce nouveau concept pour les développements RPG.
Prenons un cas concret afin d’entrer dans le vif du sujet. Prenons l’exemple d’un développeur RPG à qui sa Direction demande un site web avec une partie graphique de présentation et une partie informatique de gestion incorporée. Première constatation qui va en étonner plus d’un : tout développeur RPG devrait savoir faire à priori aussi bien la partie graphique que la partie gestion sans rien apprendre de plus.En effet, avec un logiciel Wysiwyg comme FrontPage de Microsoft ou Dreamweaver de Macromedia, tout le monde peut faire un site web graphique sans rien connaître du langage HTML ou de JAVA. Nous le constatons chaque jour avec la mode des blogs. Par exemple nous pouvons voir sur le web aussi bien des ménagères qui publient des photographies .jpg de pâtisseries avec des recettes de cuisines, que des sites web faits par des retraités ou d’autres encore par des enfants. La partie graphique est accessible à tous, y compris pour un non informaticien. Donc, un développeur RPG, qui a l’habitude d’utiliser son PC tous les jours, ne devrait pas rencontrer de difficultés pour la partie graphique.

D’autre part, le développeur RPG sait faire toute la partie gestion base de données nécessaire au site web. En 5250 me direz-vous ? Faux ! pas en 5250 et c’est là que le concept SOA devient puissant. En fait, un programme transactionnel RPG ne gère pas le 5250 mais seulement des données. Voici un exemple qui le démontre et nous reviendrons ensuite à la réalisation de notre site web avec SOA.

Faites l’expérience suivante : prenez un programme transactionnel RPG quelconque, enlevez toutes les constantes du DSPF sans toucher à la partie données et recompilez seulement le DSPF. Appelez ensuite le programme RPG qui n’a pas été recompilé et nous constatons qu’ il fonctionne sans erreur de niveau. Cette expérience prouve qu’un programme transactionnel RPG gère uniquement les données transmises dans l’ordre attendu dans sa mémoire tampon et en aucun cas le flot 5250. Ceci étant démontré, revenons maintenant à notre site web et à SOA.

Notre développeur RPG sait faire ce que sa Direction lui demande. Son problème n’est donc pas un problème de compétence. Il ne lui servirait donc à rien de retourner à l’école pour apprendre un autre langage ou une autre technologie. Son seul gros problème est qu’il ne sait pas faire les choses ensemble, mais séparément l’une de l’autre. D’un côté, il sait faire les pages web de présentation, mais le protocole HTTP n’a pas été conçu à l’origine pour gérer les sessions persistantes multi utilisateurs indispensables à l’informatique de gestion. De l’autre, l’i5 OS, qui intègre une base de données relationnelle en natif, sait bien gérer automatiquement les travaux multi utilisateurs mais pas vraiment la partie graphique. En effet, nous savons maintenant que la webisation des écrans, bien qu’étant une solution sympathique, a montré ses limites. Vous l’aurez compris, le concept SOA, qui signifie : Service Oriented Architecture, se propose d’intégrer les deux architectures, en apportant aux deux LE chainon manquant pour former un tout cohérent entre le front office et le back office.

Revenons à notre site web. Imaginons que notre développeur RPG dispose des outils Wysiwyg SOA nécessaires. Prenons comme exemple bateau la création d’un nouveau client sur le web. A un endroit d’une page web, notre développeur RPG y insère, dans un objet graphique web, les données de saisie dans l’ordre du format DSPF afin que son programme RPG puisse les recevoir dans le même ordre dans sa mémoire tampon et les gérer. Nous pouvons anticiper une première difficulté. Si le programme de formulaire est modulaire, il peut être appelé en l’état puisqu’il suffit de passer les paramètres de création d’un client. Par

SOA, mais ça va de SOA…

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010