> Tech > Sous la surface

Sous la surface

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les améliorations de productivité de Visual Studio .NET sont nombreuses et importantes, mais les changements les plus prononcés se trouvent sans aucun doute au-dessous de l'IDE, dans la fondation sur laquelle Visual Studio .NET est construit : le .NET Framework. Le .NET Framework offre un moteur d'exécution et un ensemble

de classes servant à  développer
des applications. La partie centrale
du .NET Framework est le CLR
(Common Language Runtime), que partagent
tous les langages .NET. Le .NET
Framework fournit le soubassement de
plusieurs nouveaux types d’applications,
dont WinForms, WebForms, et les services
Web. Logiquement, vous utiliserez
WinForms pour des applications
Windows et WebForms pour des applications
Web ; les services Web, quant à  eux,
sont une brique de l’application Web distribuée.
Pour développer ces nouveaux
types d’applications, vous utiliserez les
divers namespaces (collections de
classes) que fournit le .NET Framework.
Le .NET Framework est composé essentiellement
du CLR et des bibliothèques
de classes que les applications utilisent.
La figure 4 présente une vue simplifiée
du .NET Framework et de ses relations
avec Visual Studio .NET.

On peut utiliser Visual Studio .NET
ou tout autre éditeur de texte pour écrire
le code source des applications .NET. En
jargon Visual Studio .NET, ces collections
de code source sont appelées solutions.
Pour accéder aux ressources système, réseau,
Web et base de données, les applications .NET incluent des références
aux namespaces appropriés.
Ainsi, le namespace System.IO contient
des classes servant à  lire et à  écrire
dans l’OS et le namespace System.Windows.Forms contient des
classes servant à  créer et à  afficher des
applications Windows. Le namespace
System.Web contient des classes servant
à  créer des applications ASP.NET Web et
les cinq namespaces System.Data
contiennent des classes utilisées pour les
applications d’accès aux bases de données
ADO.NET.

Le compilateur .NET Framework
combine ensuite votre code source et les
références aux classes .NET dans un objet
appelé assembly. Un assembly est un
fichier .exe ou .dll qui contient le code IL
(Intermediate Language) en même
temps que les métadonnées qui identifient
la version de l’application et tous les
composants que l’application utilise. Le
fait d’inclure ces métadonnées dans l’assembly
affranchit les applications .NET
de toute dépendance vis-à -vis du registre
pour trouver les DLL et les autres composants
d’application. Ces métadonnées
mettent fin aux DLL Hell parce qu’elles
fournissent des informations exactes sur
les composants utilisés dans l’assembly, y
compris les noms, les versions et les emplacements.

Quand un utilisateur ou une application
exécute un assembly, le CLR l’analyse
syntaxiquement pour découvrir les
composants exécutables. Après quoi, le
CLR prend le code IL de l’assembly et utilise
son compilateur JIT (just-in-time)
pour convertir l’IL en code natif que l’OS
exécute. Le CLR assure la gestion de la
mémoire, la gestion des threads, et la sécurité applicative.

Outre le .NET Framework, Microsoft
a présenté le SDK (Software
Development Kit) .NET Framework.
Essentiellement, ce SDK fournit les langages
et compilateurs .NET de Microsoft
(Visual Basic .NET, Visual C# et VC++),
tandis que Visual Studio .NET fournit les
designers et les outils permettant de
créer les applications qui utilisent ces
langages .NET. Pour en savoir plus sur le
.NET Framework, voire l’encadré intitulé
« Visual Studio .NET et SDK Microsoft
.NET Framework ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010