> Data > SQL Server 2008, au service de la productivité

SQL Server 2008, au service de la productivité

Data - Par Catherine China - - Publié le 24 juin 2010
email

SQL Server 2008 est la nouvelle version de la plateforme de gestion et d'analyse de données de Microsoft. Elle renforce les scénarios déjà couverts par SQL Server 2005 et en couvre de nouveaux comme nous l’explique Lionel Billon, chef de produit SQL Server Microsoft France.

SQL Server 2008, au service de la productivité

Quel est le positionnement stratégique de SQL Server 2008 ?

Lionel Billon : Dans sa version 2005, SQL Server était la plate-forme de gestion de données de l’entreprise qui adressait toutes les problématiques de gestion, couvrant les plus petits périmètres de systèmes d’information aux datacenters. SQL Server 2008 est totalement en phase avec ce positionnement, mais elle couvre encore plus efficacement les besoins complexes des systèmes d’informations, comme la gestion de données dans un contexte de contraintes règlementaires de stockage (Sarbane Oaxlay et Bâle II), ou encore la capacité à gérer de grands volumes de données type VLDBs (jusqu’à 100 To en base) grâce aux fonctionnalités évoluées de partitionnement, de compression de données et de compression des sauvegardes. Si les entreprises se doivent de gérer une volumétrie croissante de données, elles doivent également gérer en toute transparence des données diverses et variées, structurées ou non structurées (images, son, vidéos) et provenant de multiples points d’entrées. D’où le renforcement des mécanismes de sécurisation et d’audit apporté à cette version et qui couvre également toutes les composantes de la Business Intelligence. L’une des grandes nouveauté de cette version 2008 réside également dans la gestion de très grandes tables de données structurées ou non structurées de manière totalement unifiée, aussi bien en base que sur disque, au renfort du support total d’XML et de Filestream.

Et sur le terrain de la Business Intelligence, quelles sont les avancées ?

LB : SQL Server 2008 pousse encore plus loin les limites de la Business Intelligence. La stratégie est clairement annoncée avec cette version de démocratiser le décisionnel et d’en offrir l’accès au plus grand nombre au renfort d’outils simples d’utilisation. Illustration faite avec par exemple, la capacité à restituer des rapports dans des formats Word et Excel, à faire des analyses prédictives de manière plus intuitive, à créer des rapports métiers au sein de Reporting Services, à publier de manière totalement sécurisée des rapports sur le Web ou encore à créer des rapports d’analyses encore plus puissants grâce à l’amélioration du moteur de calcul.

SQL Server 2005 se positionnait déjà comme la plate-forme de référence en termes de fiabilité et de haute disponibilité, en quoi la version 2008 renforcet- elle cet axe ?

LB : SQL Server 2008 se positionne vraiment comme la plate-forme d’entreprise de gestion des données et de la performance. La grande innovation, c’est que cette haute disponibilité est graduelle, elle peut être choisie en fonction du niveau de service requis par les utilisateurs (QOS) : de la simple protection de logs, aux copiesmiroirs de base, la réplication inter bases, jusqu’au clustering. Toujours dans cette logique de qualité de service, nous avons introduit avec « Resource Governor », la capacité pour les DBAs à prioritiser les chargements en fonction des attentes utilisateurs, à définir un QOS par machine, en privilégiant par exemple le transactionnel sur le décisionnel et vice versa, et àmieux gérer les performances des bases. Grâce à cette version 2008, le rôle de l’administrateur va encore évoluer vers plus de simplicité et de productivité, notamment avec une administration des bases orientée « règles » et non plus scripts et une intégration renforcée avec MOM.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Sécurité du Télétravail

TOP 5 Sécurité du Télétravail

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Data - Par Catherine China - - Publié le 24 juin 2010