> Tech > Système de messagerie vocale et PBX

Système de messagerie vocale et PBX

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Q: Ma société a besoin d'un nouveau système de messagerie vocale et PBX. Nous voulons relier le système sélectionné à  quatre sites d'agences. Nous avons circonscrit la recherche à  deux produits : Unified Messenger for Microsoft Exchange et DEFINITY Business Communication System (BCS) d'Avaya ouCisco Unity et Cisco Architecture for

Système de messagerie vocale et PBX

Voice, Video and Integrated
Data (AVVID) de Cisco Systems.
Que pensez-vous de ces systèmes
?

R: Unified Messenger et Cisco
Unity sont tous deux très dépendants
de Windows 2000 et de Microsoft
Exchange Server et ils représentent
l’étape suivante en télécommunication
d’entreprise : Voice over IP (VoIP), qui
procure des solutions centralisées
pour la voix et les données. (Je n’ai pas
de place dans cet article pour autre
chose qu’un survol rapide de ces systèmes.
Vous devrez donc examiner de
près les deux jeux de produits pour
voir lequel convient le mieux à  votre
société. Pour des informations générales
sur VoIP et les produits VoIP, vous
pouvez lire l’article de Tao Zhou,
« Valuable VoIP », juillet 2001,
InstantDoc ID 21130 et le Guide de
l’acheteur de David Chernicoff, « Voice
over IP », décembre 2000, InstantDoc
ID 16005.)

  DEFINITY BCS et Unified
Messenger. Peu de fournisseurs peuvent
lutter contre la base utilisateur et
la fiabilité d’Avaya. Et DEFINITY BCS
est un produit qui a fait ses preuves
mais présente néanmoins quelques limitations.

Vous pouvez connecter un système
BCS à  d’autres systèmes BCS par l’intermédiaire
d’un tuyau partagé pour la
voix et les données, et de lignes vocales
dédiées. Pour partager une ligne
voix et données, vous pouvez connecter
deux systèmes BCS sur un tronc IP.

  Le premier système BCS peut déterminer
si la destination d’un appel
est locale, ou sur le système BCS distant,
puis compresser les communications
en conséquence. Cette compression
peut se traduire par une demande
de bande passante ne dépassant pas 8
Ko par appel, avec peu de perte de
qualité vocale. Comme BCS alloue la
bande passante à  la volée, il peut traiter
davantage d’appels simultanés et
consacrer plus de bande passante au
trafic de données, selon les besoins.
Vous pouvez déterminer la priorité du
trafic voix et données sur votre LAN ou
WAN.

  Cependant, au moment où j’écris
ces lignes, BCS contient un bogue qui
ne vous permettra pas d’utiliser la messagerie
vocale centralisée quand vous
vous connecterez au système BCS sur
un tronc IP. Par conséquent, si vous
voulez gérer la messagerie vocale pour
toutes vos agences à  partir d’un site
central, il vous faudra consacrer un certain
nombre de canaux au trafic exclusivement
vocal.

  En mettant de côté des canaux de
cette manière, on soulève le problème
suivant : vous ne pouvez pas utiliser
des canaux voix dédiés pour des données,
même quand vous ne les utilisez
pas pour les communications vocales.
Mais, si vous mettez de côté trop peu
de canaux, vous devrez emprunter davantage
de bande passante au tuyau de
données. Et, dans cette configuration, chaque appel entre systèmes BCS utilise
64 Ko. (Si vous envisagez de maintenir
un serveur Unified Messenger à 
chaque agence, ce bogue ne vous affectera
pas et vous pourrez utiliser un
tuyau partagé. De plus, Avaya aura
peut-être réglé le problème au moment
où vous lirez cet article. Donc, je
vous conseille d’en parler avec votre
fournisseur.)

  Unified Messenger est un produit
de messagerie vocale intéressant parce
qu’il stocke les messages vocaux sur un
système Exchange. L’avantage de cette
méthode est que les utilisateurs accèdent
directement à  la messagerie vocale
par Microsoft Outlook ou Outlook
Web Access (OWA). Vous obtenez également
des fonctions nettes comme la
conversion texte/voix (c’est-à -dire que
le système peut lire au téléphone le
courrier électronique) et le fax. L’un
des aspects les plus impressionnants
du produit est que vous pouvez l’administrer
par l’intermédiaire de Win2K
Active Directory (AD) – ce qui simplifie
considérablement l’administration de
la messagerie vocale.

  Quand vous ouvrirez la boîte de
dialogue Properties d’un utilisateur
par le biais du snap-in Win2K Microsoft
Management Console (MMC) Active
Directory Users and Computers, vous
verrez un onglet Unified Messenger
vous permettant de configurer diverses
options de messagerie vocale.

  Cisco AVVID et Cisco Unity. Cisco
AVVID pousse plus loin les communications
d’entreprise. C’est une solution
VoIP pure, mais vous pouvez dédier
des lignes louées pour le trafic
uniquement vocal entre agences. (J’ai
vu des sociétés de bonne taille déployer
le produit avec les deux possibilités
de messagerie vocale unifiée et
distribuée.

  De tous les systèmes VoIP qu’il m’a
été donné de voir, celui de Cisco est de
loin le plus mature, mais sa qualité et sa
fiabilité dépendent pour beaucoup de
votre réseau. Si vous choisissez ce package,
je vous conseille d’utiliser l’équipement
Cisco sur les sites auxquels
vous pourriez envoyer du trafic vocal.
Les exigences du système en matière
d’agence distante sont simples : un
routeur et un commutateur. Le commutateur
doit supporter l’alimentation
en ligne et vous devriez ajouter une
passerelle de sauvegarde au routeur.
De plus, tout l’équipement Cisco utilisé
doit supporter la qualité de service
(QoS, Quality of Service).

  Vous devez configurer les téléphones
IP de Cisco sur un VLAN
(Virtual LAN) séparé, afin que le trafic
broadcast soit limité au trafic vocal.
Pour augmenter la fiabilité, vous pouvez
utiliser des systèmes Cisco
CallCenter supplémentaires, qui émulent
les fonctions PBX. (Ce sont généralement
des serveurs Compaq sous
Win2K.)

  Cisco Unity est semblable à  Unified
Messenger en ce que les deux produits
utilisent Exchange pour stocker la messagerie
vocale et qu’ils offrent les
mêmes prestations, y compris la traduction
texte/voix. Cependant,
contrairement à  Unified Messenger,
Cisco Unity ne s’intègre pas avec AD
(vous administrez le produit Cisco sur
HTTP) et n’a pas de fonction fax. Le
produit offre plusieurs fonctions dont
le système d’Avaya est dépourvu (par
exemple, l’accès par l’écran du téléphone
à  tout le répertoire de la société
et à  Outlook Contacts, l’accès téléphonique
à  distance par l’intermédiaire de
Cisco IP SoftPhone.)

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010