> Tech > Systèmes de conférence en salle

Systèmes de conférence en salle

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les systèmes pour salles de conférence sont en principe conçus pour des groupes de 10 personnes maximum ou pour des réunions plus vastes rassemblant jusqu'à  30 personnes. La plupart des systèmes destinés aux groupes plus nombreux utilisent des caméras avec un champ de vision plus large et permettent de connecter

Systèmes de conférence en salle

des caméras
et des micros multiples.
Avant d’acheter un système de
conférence en salle, il faut se poser
deux questions : combien de conférences
simultanées devront être assurées
et combien de points de vidéoconférence
de type salle et desktop
devront participer à  chaque conférence.
Réfléchissez au nombre de participants
et à  leurs besoins particuliers
(vidéo et son de haute qualité, tableau
électronique, lecture sur un lecteur de
DVD ou d’un magnétoscope, caméras
et micros multiples pour de grands
groupes, caméras de documents ou
d’objets pour envoyer des images de
documents ou de modèles). Vérifiez
également si le réseau possède la
bande passante nécessaire. Interrogez
les fournisseurs sur leurs outils de partage
de documents et de collaboration
et sur le logiciel d’administration et de
diagnostic à  distance fourni par chaque
produit.

La vidéoconférence suppose toujours
un compromis entre la qualité de
l’image et la bande passante du réseau.
Un débit de transmission de 128 Kbps,
qui fournit généralement 15 images
par seconde de vidéo non entrelacée,
peut convenir pour des réunions internes,
mais une vidéo de qualité professionnelle
demande plutôt 30 images
par seconde à  384 Kbps de débit.
D’une manière générale, tous les systèmes
de vidéoconférence en salle,
sauf les moins chers, peuvent fournir
une vidéo de qualité professionnelle
en recourant à  des interfaces RNIS ou
Ethernet.

Certains environnements particuliers,
comme la télémédecine (c’est-à dire,
des soins prodigués à  distance
par un moyen de télécommunication),
exigent une vidéo de très haute qualité.
Certains systèmes, comme
ViewStation FX de Polycom (qui démarre
à  environ 15.000 dollars) et le
PictureTel 900 Series (démarrant à  environ
11.000 dollars) peuvent améliorer
la qualité de l’image par le biais de
la vidéo entrelacée à  60 champs, ce qui
double en fait la résolution verticale et
donne un déplacement plus fluide. Ce
niveau de vidéo peut exiger des vitesses
de transmission allant jusqu’à  2
Mbps.

Les systèmes de vidéoconférence
en salle utilisent le codec audio ITU
G.722 ou G.722.1, qui tous deux emploient
une fréquence d’échantillonnage
de 16 KHz. Ces codec offrent une
qualité de son adéquate pour des
conversations d’affaire. Si vos applications
exigent la meilleure qualité audio
possible, examinez le PictureTel 600
Series (pour des groupes de 10 personnes
maximum; les prix démarrent à 
environ 7.000 dollars) et le PictureTel
900 Series. Ces systèmes utilisent l’algorithme
audio Siren-14 breveté par
PictureTel, qui offre une fréquence
d’échantillonnage de 32 KHz garante
d’une meilleure fidélité sonore que les
produits qui s’appuient sur le codec
G.722 ou G.722.1.

Différents systèmes de vidéoconférence
en salle utilisent différentes méthodes
pour partager les fichiers électroniques
entre les participants. De
nombreux systèmes de vidéoconférence
en salle de type Windows,
comme Galaxy de VTEL (qui démarre à 
environ 10.000 dollars et est configurable
pour de petits ou grands
groupes), le PictureTel 600 Series et le
PictureTel 900 Series, intègrent les portions
de NetMeeting qui offrent le partage
de fichiers de type T.120 pour permettre
aux participants éloignés de
visualiser des documents qui résident
sur les serveurs de réseau ou sur le
disque dur du système de vidéoconférence.
Les systèmes de vidéoconférence
qui utilisent des OS propriétaires,
comme les modèles ViewStation
de Polycom, s’appuient en principe sur
un PC relié à  un LAN dédié exécutant
un logiciel spécial qui envoie des
images de documents aux participants
locaux et distants. La plupart des fournisseurs
offrent également des convertisseurs
optionnels permettant aux
présentateurs de relier leurs portables
au système de vidéoconférence afin
que les participants locaux et distants
puissent regarder leur présentation.
Selon l’utilisation du réseau, la fréquence
de vidéoconférences prévue,
le nombre de réunions simultanées
prévues, et la bande passante nécessaire
pour chaque réunion, on choisira
le service RNIS pour le système de vidéoconférence
en salle plutôt que d’infliger
au LAN la charge du trafic correspondant.

Mais, même si l’on
n’envisage pas d’acheminer le trafic de
la vidéoconférence sur le LAN, il est judicieux d’inclure l’ interface
FastEthernet sur chaque système afin
de pouvoir pratiquer la vidéoconférence
avec des sites qui utilisent des
systèmes de conférence desktop et en
salle de type H.323, bénéficier du logiciel
de gestion à  distance du fournisseur,
et simplifier la migration future
du trafic de vidéoconférence sur le
LAN à  l’avenir.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010