> Tech > Techniques de programmation CL modernes : structures de données

Techniques de programmation CL modernes : structures de données

Tech - Par Bruce Vining - Publié le 10 mars 2014
email

Écrivez et maintenez les applications CL plus rapidement que jamais

Techniques de programmation CL modernes : structures de données

CL pour le système d’exploitation IBM i n’a rien à voir avec le CL de 1988 correspondant à la première release de l’OS/400. Malheureusement, beaucoup de développeurs CL de ma connaissance écrivent encore de nouveaux programmes CL et améliorent les anciens avec les seules techniques des années 1980 et 1990. Dans cette série d’articles, je présenterai certaines possibilités de programmation CL ajoutées récemment (de i 5.3 à 7.1). Le but est de vous rendre plus efficace en développement et support d’applications CL.

Pour examiner et comparer les techniques de programmation CL des 20e et 21e siècles, j’ai écrit plusieurs versions d’un programme d’application CL, chacune basée sur une release d’OS différente, en employant les nouveautés offertes. Le programme CL montre comment est définie une description de sous-système arbitraire. La figure 1 montre l’affichage obtenu pour le sous-système QUSRWRK dans la bibliothèque QSYS.

(((IMG6702)))
Figure 1 : Définition du sous-système d’affichage pour QSYS/QUSRWRK

Le source du fichier d’affichage, DSPSBSDSPF (Display Subsystem Display File), se trouve dans la figure 2.

(((IMG6703)))
Figure 2 : Source DDS pour le fichier d’affichage DSPSBSDSPF

La figure 3 fournit le source pour une commande Display Subsystem Definition (DSPSBSDFN).

(((IMG6704)))
Figure 3 : Source de commande pour DSPSBSDFN

Enfin, on trouve dans la figure 4 : les étapes servant à créer le fichier d’affichage DSPSBSDSPF, les invites de messages de la commande DSPSBSDFN dans le fichier de messages OURMSGS, et la commande DSPSBSDFN.

(((IMG6705)))
Figure 4 : Créer le fichier d’affichage DSPSBSDSPF, les invites de messages, et la commande DSPSBSDFN

Le programme d’application,nommé DSPSBSDFN, utilisera l’API QWDRSBSD (Retrieve Subsystem Information) avec le format SBSI0100 pour accéder à l’information concernant le sous-système que l’on voit dans la figure 1. La documentation complète de cette API se trouve dans l’IBM Information Center, avec les paramètres API et la définition de format SBSI0100 indiqué dans la figure 5.

(((IMG6706)))
Figure 5 : Format QWDRSBSD SBSI0100

Je n’ai pas choisi le programme d’application et l’API associée en pensant que vous pourriez les utiliser dans vos opérations quotidiennes, mais parce que QWDRSBSD existe dans l’OS/400 V2R1 et présente les caractéristiques aptes à démontrer les possibilités du CL moderne.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Tech - Par Bruce Vining - Publié le 10 mars 2014