> Tech > Tourmente sur les GUI iSeries

Tourmente sur les GUI iSeries

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

par Don Denoncourt

Pour le développement d'interfaces, les développeurs iSeries ont tout intérêt à  rester fidèles aux écrans verts (green screens ou écrans passifs). Après tout, l'iSeries avec sa métaphore de sous-fichiers et son interface « travailler avec » standard est sans rival à  ce jour. Mais

Tourmente sur les GUI iSeries

la chose la plus facile est rarement
celle qui convient. Les interfaces utilisateur en mode
caractère, pour le meilleur ou pour le pire, sont devenues obsolètes.
Alors quel modèle d’interface utilisateur employezvous
? Le modèle de programmation Windows avec son architecture
pilotée par événements et son interface standard
était un choix incontournable (tout au moins au début des
années 90), mais il est tombé en disgrâce à  cause de la complexité
du développement et de la distribution. HTML et son
mécanisme de livraison par navigation a émergé comme la
meilleure solution d’interface utilisateur.
Mais HTML n’est pas exempt de problèmes. Bien sûr il
est facile de développer des écrans basiques avec HTML,
mais quand on essaie d’imiter les fonctionnalités plus élaborées
des applications sur écrans verts, il faut recourir à 
JavaScript. JavaScript a une syntaxe de type Java intégrée
dans HTML et exécutée à  partir du navigateur.
Le Web possède de nombreux exemples d’interfaces utilisateur
sophistiquées mais, à  ce jour, il n’y a pas de stratégie
de conception standard. La plupart de ces sites utilisent le
Web pour un avantage concurrentiel et ils ne veulent pas
partager les secrets de conception de leur interface. Par conséquent, pour créer vos propres HTML et JavaScript sophistiqués,
vous devrez inventer vos propres techniques.
Le développement de HTML peut être remplacé par XML
et XSL (eXtensible Stylesheet). Les fichiers XML sont des fichiers
texte qui contiennent des données de gestion, et XSL
offre un mécanisme à  code logiciel pour formater dynamiquement
XML dans HTML. L’avantage de XML/XSL est que,
une fois votre XSL conçu, il y a très peu d’interfaces utilisateur
à  créer. (Pour en savoir plus sur XML/XSL, voir le projet
Jakarta Cocoon à  http://cocoon.apache.org.)
XML/XSL a pour inconvénient d’être essentiellement une
solution « cookie-cutter ». Vous devez créer des langages
XML pour les données de gestion que vous voulez présenter
sur le Web puis créer XSL propre à  chaque langage XML. A
l’exécution, votre application formatera les données de gestion
dans un flux de données XML. Le XML sera ensuite
converti en HTML via un transformateur WebSphere XSL (en
utilisant le cookie-cutter XSL associé au XML de ces données).
Dans cette opération, vous aurez peu de possibilités
de fignoler l’apparence du HTML généré par XSL, et l’utilisation
de XSL ne se prête pas bien à  la mise à 
jour des applications.
Moralité : quand vous passerez au développement
Web, prévoyez une bonne quantité
de recherche et de développement pour
mettre au point les mécanismes de conception
d’interface utilisateur qui approcheront la
fonctionnalité de vos applications écran vert
existantes.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT