> Tech > Traitement des erreurs

Traitement des erreurs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Les erreurs survenant pendant l'exécution d'un trigger SQL sont renvoyées en utilisant SQLSTATE 09000 et SQLCODE - 723. Un trigger SQL peut aussi utiliser l'instruction SIGNAL pour générer ses propres types d'erreurs. Dans de tels cas, un SQLCODE -438 et le SQLSTATE spécifié dans l'instruction SIGNAL seront renvoyés. On accède

au compte rendu d’erreur SQL dans le SQLCA de l’application invocante. Si l’une de ces erreurs est reçue, l’opération de la base de données sous-jacente échouera. Si l’on veut utiliser des handlers dans le trigger pour le traitement des exceptions, il faut savoir que des handlers undo ne sont pas autorisés dans les triggers SQL. La figure 6 montre un exemple de trigger au niveau colonne qui utilise l’instruction SIGNAL pour arrêter toute mise à  jour qui dépasse le salaire d’une certaine colonne. Toute instruction de mise à  jour qui transgresse cette règle de gestion, échouera avec le message suivant :

[SQL07231] SQL trigger SALARYCHECK in MYSCHEMA failed with SQLCODE - 438 SQLSTATE SAOO1

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010