> Tech > Trucs & Astuces : PathPing va plus loin que Tracert

Trucs & Astuces : PathPing va plus loin que Tracert

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Les trucs & astuces de la semaine du 24 au 29 Avril 2006

Q : J’essaie de traquer un problème de performance intermittent sur notre WAN, mais j’ai du mal à utiliser la commande tracert Windows à cet effet. Quand j’exécute tracert, j’obtiens différents résultats qui montrent une forte perte de paquets dans des endroits qui changent constamment sur mon réseau. Tout d’abord, le système me dit qu’un routeur perd des paquets, puis un routeur différent plus loin, puis encore un autre plus près du départ. Existe-t-il un meilleur moyen de dépannage ?

R : La commande tracert Windows donne des résultats aussi incohérents pour la raison suivante : chaque traceroute n’enregistre que trois tentatives de sonde sur quelques secondes. Par conséquent, les valeurs de latence indiquées par tracert peuvent être trompeuses. Windows 2000 a introduit un outil, pathping, qui conduit des tests plus complets sur un laps de temps plus long, donnant une moyenne statistique qui reflète bien mieux la performance réelle du chemin.

Utilisez pathping exactement comme tracert, en donnant l’adresse IP de destination du chemin que vous voulez analyser. Pathping effectue ensuite un traceroute initial pour déterminer le chemin que les paquets emprunteront, suivi par 100 sondes de chaque tronçon sur le chemin pour mesurer la latence réelle dans le temps. La figure 1 montre un exemple simple.

Contrairement à tracert, qui donne le temps d’allerretour (RTT, round-trip time) individuel pour chacune des trois sondes par tronçon, pathping donne le RTT moyen pour plusieurs dizaines de sondes, ce qui mesure bien plus exactement la latence du chemin. Dans la figure 1, on voit que la latence saute brusquement à 130 ms dans le tronçon 2, indiquant que router3.x.com est peut-être engorgé. Par ailleurs, alors que tracert n’imprime qu’un astérisque pour indiquer un paquet abandonné, pathping compte le nombre de paquets abandonnés et calcule la perte de paquets en pourcentage. Une forte perte de paquets peut être due à un engorgement du routeur, mais ce peut être aussi le résultat d’erreurs sur le circuit entre router2 et router3.

Grâce à l’analyse plus complète de pathping, vous pouvez maintenant rechercher l’emplacement le plus probable du problème (router3) et vérifier si un circuit subit des erreurs, si le routeur est engorgé, ou si une ressource comme la mémoire ou la CPU est en voie d’épuisement. Vous pouvez lire une documentation complète sur pathping à tinyurl. com/5uhex.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010