> Cloud > Tuning des performances dans un environnement virtualisé

Tuning des performances dans un environnement virtualisé

Cloud - Par Brien M. Posey - Publié le 26 mars 2012
email

La virtualisation a réintroduit la technique oubliée de l’optimisation des performances dans le centre de données. Voici comment tirer le meilleur parti de vos serveurs virtuels.

Tuning des performances dans un environnement virtualisé

Les entreprises exploitent la virtualisation des serveurs pour améliorer l’exploitation des ressources matérielles de ceux-ci, mais cette utilisation supplémentaire a un revers. Les serveurs virtuels entrent en concurrence pour accéder à un pool fini de ressources matérielles. Il est donc essentiel que les administrateurs optimisent la consommation des ressources pour toutes leurs machines virtuelles (VM).

Au fil du temps, l’optimisation des performances est une discipline qui est tombée en désuétude. Au début des années 1990, mon premier cours de certification Microsoft insistait très lourdement sur la surveillance des serveurs et l’optimisation des performances. Même ainsi, j’ai toujours eu l’impression que l’analyse des performances relevait plus du sujet d’examen que de la pratique généralisée dans les entreprises.

Evidemment, certains exploitent l’analyse pour essayer d’optimiser l’utilisation des composants matériels des serveurs, mais cette approche est devenue superflue avant la généralisation de la virtualisation. En effet, les plates-formes matérielles de serveur étaient devenues si puissantes que de nombreuses applications étaient bien loin d’amener le matériel à ses limites.

Aujourd’hui, la donne a changé. L’optimisation des performances constitue un aspect crucial du fonctionnement d’un centre de données. Pour faire simple, un serveur optimisé obtiendra de meilleures performances et sera capable d’héberger plus de VM qu’un serveur comparable configuré de manière hasardeuse.

Deux approches distinctes permettent d’optimiser les performances au sein d’un environnement virtualisé : à l’échelle des VM et au niveau hyperviseur. Les deux méthodes sont importantes, mais doivent être mises en œuvre séparément.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Survie aux Incidents IT

Guide de Survie aux Incidents IT

Découvrez le Top 100 des termes essentiels à une communication claire et précise lors d'un incident informatique. Classés en fonction des 5 phases du cycle de vie des incidents, ce guide de survie exclusif a été créé pour améliorer la communication de crise des équipes IT. Un Must Have !

Cloud - Par Brien M. Posey - Publié le 26 mars 2012