> Tech > Un accès à  de nouvelles opportunités

Un accès à  de nouvelles opportunités

Tech - Par iTPro - Publié le 26 janvier 2011
email


De l’avis de la majorité, l’OS Windows Azure, qui est constitué des VM (calcul), du contrôleur de fabrique (gestion des ressources) et du stockage de données non structurées (blob, tables et files d’attente), est stable. Les développeurs ont eu des annonces autour des VM, une version Azure

Un accès à  de nouvelles opportunités

de Microsoft Hyper-V, au cours de la PDC 2009. Une critique initiale de la technologie Azure par Tom Bittman, responsable de la recherche, des infrastructures et des opérations chez Gartner Inc., concernait le fait que les CTP ne géraient pas l’évolutivité verticale (scale-up) des VM de taille fixe. Le provisioning automatique de l’élasticité, qui est pour l’essentiel la capacité d’augmenter les serveurs virtuels avec l’accroissement de la demande et de réduire leur nombre lorsqu’elle reflue, est attendu dans la première version commerciale. « L’évolutivité horizontale a toujours été planifiée, mais ils ne l’ont tout simplement pas implémentée, » explique Roger Jennings, développeur, auteur du blog OakLeaf Systems et auteur de l’ouvrage « Cloud Computing with the Windows Azure Platform » (Wrox, 2009). « Cela devrait être mis en oeuvre dans la version Web lors de la PDC et, pour l’instant, il s’agit d’un processus manuel. »

Lors du lancement de la version commerciale, Jennings espère également voir les API de provisioning finales, afin que les développeurs puissent activer leurs instances de VM avec le code, ainsi que les limites d’instance minimum et maximum. Comme annoncé lors de la PDC 2008, Microsoft a étendu Azure au-delà du code géré, afin de prendre en charge le code natif et PHP. Le stockage Windows Azure a également été amélioré au cours de l’année écoulée afin de prendre notamment en charge les transactions limitées. La gestion des flux de champs, des caches et des verrous annoncée pendant la PDC 2008 doit encore être concrétisée. « Lorsque nous sommes repartis avec le CTP en octobre dernier, il s’agissait uniquement de code .NET et la confiance n’était que partielle, de sorte que vous ne pouviez pas vraiment exécuter tout ce que vous vouliez. Vous aviez une petite partie d’une sandbox », explique Steve Marx, stratège technique pour l’équipe Windows Azure. « Nous avons défriché cet aspect lors de notre conférence MIX et nous avons dit : ‘Vous pouvez exécuter du code natif si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser du PHP et vous pouvez l’employer avec une confiance totale.’ »

Le SDK Windows Azure for PHP sur CodePlex cible le stockage Windows Azure et fournit des interfaces de programmation pour les services de calcul et de gestion de Windows Azure. Avec l’API Simple Cloud, un projet open source sponsorisé par Zend Technologies Ltd. et lancé en septembre, les développeurs PHP peuvent recourir à trois interfaces de référence pour cibler le stockage de fichiers de différents fournisseurs de cloud computing.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 26 janvier 2011