> Tech > Une répartition de l’administration

Une répartition de l’administration

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le programme d'administration d'Exchange Server 5.5 permet de gérer des informations sur les utilisateurs (par exemple les boîtes aux lettres, les adresses de messagerie) et des détails sur les serveurs (par exemple les connecteurs). Mais Exchange 2000 remplace le Directory Store par AD, ce qui entraîne une répartition des tâches

d’administration. Windows 2000 effectue à  présent l’administration
des utilisateurs avec le composant enfichable Utilisateurs et ordinateurs Active
Directory de la MMC, alors qu’Exchange 2000 réalise l’administration des serveurs
avec le composant enfichable Gestionnaire de système Exchange (ESM) de la MMC.
(La console ESM est ce qui se rapproche le plus du programme d’administration
d’Exchange Server 5.5, mais elle n’effectue pas la gestion des utilisateurs et
inclut de nouvelles fonctions, comme l’IM). Il faut savoir par ailleurs que les
fonctions d’import et d’export des répertoires du programme d’administration d’Exchange
5.5 n’existent pas dans ESM, puisque Exchange 2000 utilise AD au lieu du Directory
Store. Beaucoup d’administrateurs utilisent communément les fonctions d’import
et d’export pour pratiquer des modifications massives, comme l’ajout d’une adresse
SMTP secondaire. Les informations AD peuvent aussi faire l’objet de modifications
massives, mais les outils et le format de données utilisés a changé. Exchange
2000 utilise l’utilitaire Ldifde pour importer et exporter les données en LDAP
(Lightweight Directory Access Protocol) et LDIF (Lightweight Data Interchange
Format).



Exchange 2000 remplace le Directory Store par AD, ce qui entraîne une
répartition des tâches d’administration



Une fois Exchange 2000 installé, le composant enfichable Utilisateurs et ordinateurs
Active Directory de la MMC charge automatiquement le code dans maildsmx.dll pour
afficher des onglets supplémentaires dans les propriétés d’un compte d’utilisateur.
Trois onglets – Général, Fonctions et Avancé – permettent aux administrateurs
de contrôler les paramètres des boîtes aux lettres Exchange 2000. (L’onglet Adresses
E-mail n’appartient pas, comme on pourrait le croire, à  Exchange 2000, il fait
partie de l’installation Windows 2000 de base.



L’onglet Général d’Exchange permet de préciser les détails concernant le magasin
dans lequel réside la boîte aux lettres de l’utilisateur, ainsi que toutes les
restrictions appliquées. L’onglet Fonctions Exchange donne accès à  un serveur
IM (qui n’est pas nécessairement le même que celui contenant les boîtes aux lettres).
L’accès aux fonctions supplémentaires pouvant être installées pour être utilisées
avec Exchange Server se trouve également sur cet onglet. (Par défaut, IM est la
seule fonction supplémentaire fournie avec Exchange 2000. L’onglet Exchange Avancé
contient les paramètres contrôlant l’apparition de l’utilisateur dans le répertoire
des adresses, ses droits d’accès à  une boîte aux lettres et les protocoles Internet
qu’il peut utiliser pour y accéder. (Les utilisateurs peuvent toujours utiliser
MAPI pour accéder à  une boîte aux lettres.)



Lorsque vous sélectionnez et double-cliquez sur un utilisateur, sur un contact
ou sur un groupe de distribution dans le composant enfichable Utilisateurs et
ordinateurs Active Directory, un menu contextuel s’affiche. Après l’installation
d’Exchange 2000, le menu comprend une option Tâches Exchange. Celle-ci lance l’Assistant
Exchange qui aide à  effectuer des tâches, comme le déplacement d’une boîte aux
lettres d’un serveur à  un autre, la désactivation de l’accès au courrier, et l’activation
d’une fonction (par exemple IM). L’assistant propose des tâches en fonction du
type d’objet sélectionné. Par exemple, la Figure 3 montre les options qui apparaissent
lorsque je sélectionne mon compte d’utilisateur : je peux déplacer ma boîte aux
lettres, la supprimer complètement ou activer la messagerie instantanée pour mon
compte. (Au fait, une boîte aux lettres supprimée accidentellement peut, à  présent,
facilement se récupérer grâce à  une nouvelle option de l’ESM qui permet de reconnecter
une boîte aux lettres supprimée à  un compte AD.)



Le programme d’installation d’Exchange 2000 installe automatiquement la console
ESM, que montre la Figure 4, sur chaque serveur Exchange 2000. Pour un administrateur
Exchange Server 5.5, la possibilité d’utiliser la MMC comme framework de gestion
d’Exchange 2000 est une épée à  double tranchant. D’un côté, il peut regretter
de perdre la simplicité et la facilité d’utilisation de l’ancien programme d’administration,
surtout sur les petits systèmes. De l’autre, la nouvelle console d’administration
bénéficie de la cohérence de la MMC et offre des fonctionnalités supplémentaires,
telles que les menus contextuels, accessibles d’un simple clic à  droite sur un
noeud. Par exemple, la sous-fenêtre de droite de la Figure 4 montre les bases de
données se trouvant dans un SG, ainsi que le menu des options qui s’affiche lorsqu’on
clique à  droite sur l’une d’elles.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010