> Tech > Utilisation de NetServer pour le service de fichiers intégrés et d’impression

Utilisation de NetServer pour le service de fichiers intégrés et d’impression

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

NetServer ne fait pas partie de Client Access. Il fait partie du système d'exploitation OS/400 de base. NetServer permet à  l'AS/400 de fonctionner comme un serveur de fichiers Windows NT, procurant des services de fichier et d'impression aux clients en réseau. En fait, avec NetServer, l'AS/400 apparaît dans l'environnement Network

Utilisation de NetServer pour le service de fichiers intégrés et d’impression

Windows, exactement comme tout autre système Windows NT.

Sous le capot, NetServer n’est rien d’autre qu’une implémentation AS/400 du
protocole SMB (Server Message Block). SMB (également appelé CIFS : Common Internet
File System) est le protocole Windows File Server standard et tout système Windows
est livré avec un client SMB intégré appelé Client for Microsoft Networks. Une
fois que l’AS/400 a mis en oeuvre NetServer, tout système Windows peut utiliser
l’AS/400 comme un serveur de fichiers et d’impression, sans avoir besoin d’aucun
logiciel supplémentaire, y compris Client Access.

A première vue NetServer rappelle quelque peu les anciens dossiers partagés
de Client Access, mais il est en réalité très différent. En effet les dossiers
partagés de Client Access nécessitaient un client réseau et d’impression distinct
pour être installés sur le PC. En outre, quand les dossiers partagés sont actifs,
le système Windows NT/2000 peut voir (et potentiellement supprimer) n’importe
quel objet de l’AS/400, y compris QSYS.LIB. Netserver tire parti des fonctions
réseau intégrées de Windows et supporte le concept de partage de fichiers. Un
partage de fichier est un dossier du système hôte qui a été configuré pour être
visible (ou partagé) par les clients en réseau. Les clients ne peuvent voir
que les parties qui ont été définies. Les autres objets système ne seront ni
visibles ni accessibles via NetServer.

Pour utiliser NetServer sur l’AS/400, il faut que le sous-système QSERVER soit
actif et qu’un nom de système NetBIOS ait été attribué à  l’AS/400. Le nom NetBIOS
est le nom qui sera visible dans l’environnement réseau Windows. La ligne suivante
montre comment appeler l’API NetServer de la ligne de commande de l’AS/400 pour
attribuer un nom NetBIOS à  l’AS/400 :

call qzlschsn parm(_S1030348 _teca
_AS/400 S1030438 X 00000000)

Ici, le nom de système AS/400 S1030348 est utilisé comme un nom NetBIOS de l’AS/400.
Le paramètre suivant donne à  NetServer le nom du domaine Windows NT/2000. Ici,
il est défini pour utiliser le domaine ‘teca’. Ce paramètre doit correspondre
au nom de domaine Windows NT/2000 utilisé dans le réseau. Si on n’utilise pas
un domaine Windows NT, on peut définir cette valeur comme WORKGROUP. Le paramètre
suivant est simplement une description de texte.

Après avoir attribué un nom NetBIOS, il faut démarrer le NetServer Service.
Sur un système V4R4, on entrera STRTCPSVR *NETSVR pour démarrer NetServer. Sur
un système V4R3 ou V4R2, on pourra démarrer NetServer en utilisant CALL QZLSSTRS
PARM(X’00000000′). Une fois NetServer démarré, on peut créer des partages de
fichiers en utilisant soit Operations Navigator, soit l’API de ligne de commande
QZLSADFS.

Bien que l’on puisse utiliser NetServer en même temps que les fichiers partagés
de Client Access, ce n’est pas vraiment la meilleure manière de procéder. NetServer
offre les mêmes fonctionnalités avec de meilleures performances et moins de
surcharges. S’il est nécessaire de les exécuter simultanément, il faut utiliser
des noms AS/400 différents pour NetServer et pour la fonction Client Access.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010