> Cloud > vMA part 1 : Installation et configuration

vMA part 1 : Installation et configuration

Cloud - Par Ilann Valet - Publié le 21 septembre 2010
email

vMA, pour vSphere Management Assistant, n’est ni plus ni moins la nouvelle façon d’administrer sa ferme d’ESXi en ligne de commande. vMA se présente sous la forme d’une appliance Linux, intégrant les commandes disponibles via vCLI (ex VMware RCLI) ainsi qu’une solution d’identification unique évitant d’entrer un compte et son mot de passe à chaque commande effectuée (on peut comparer cela à du SSO).

Il est donc possible depuis vMA d’exécuter une commande, comme en SSH auparavant sur les ESX (les incontournables esxcfg-* ou esxtop), mais aussi d’exécuter une même commande simultanément sur plusieurs ou tous les ESXi d’une infrastructure virtuelle.

vMA part 1 : Installation et configuration

Si votre infrastructure virtuelle est derrière un proxy, il convient d’abord de récupérer l’appliance sur le site de VMware http://www.vmware.com/go/vma/ :
 

 

Dans vSphere Client choisir ensuite « Deploy OVF Template… »

 

 

Cliquer ensuite sur « Browse » pour faire pointer sur le fichier OVF téléchargé précédemment ou si vous n’êtes pas derrière un proxy, vous pouvez choisir de déployer directement depuis l’URL proposée.

 

 

Se laisser ensuite guider par le wizard pour obtenir une VM prête à l’emploi.

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Cloud - Par Ilann Valet - Publié le 21 septembre 2010