> Cloud > VMworld 2014 – EVO : Rail : L’infrastructure convergée de VMware

VMworld 2014 – EVO : Rail : L’infrastructure convergée de VMware

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 26 août 2014
email

Les infrastructures convergées séduisent les DSI.

VMworld 2014 – EVO : Rail : L’infrastructure convergée de VMware

Selon le Gartner, un tiers des serveurs seront intégrés à une infrastructure de ce type d’ici 2015. Et face aux start-ups qui tentent de s’emparer du marché comme Nutanix ou Simplivity, VMware lance sa propre offre. Connue jusqu’à présent sous le nom de « Projet Mystic » ou de « Marvin », la nouvelle solution vient d’être présentée au VMworld de San Franciso et est baptisée EVO : Rail.

Côté hardware, le leader de la virtualisation a su s’entourer. Outre la maison-mère EMC, Dell, Fujitsu, Inspur, NetOne et Supermicro font partie des partenaires qui fourniront l’appliance. Celle-ci intègrera donc serveur, stockage et réseau au sein d’une même plateforme 2U et 4 nœuds. Chaque nœud disposera au minimum d’une configuration imposée par VMware (voir ci-dessous). Libre ensuite à chaque fournisseur de se démarquer en proposant des configurations supérieures.

À l’intérieur, un stack logiciel intégré 100 % VMware : vSphere, Virtual SAN, vCenter Log Insight et le nouveau moteur EVO: RAIL. Ce dernier se charge de la création et de la gestion des machines virtuelles, ainsi que des réseaux et des données associés. « Les clients ne pourront pas acquérir la stack logicielle seule pour créer leur propre infrastructure convergée », souligne Duncan Epping, Chief Technologist chez VMware.

De 4 à 16 noeuds

L’objectif de la solution est de permettre aux futurs utilisateurs « de déployer et de faire croître des services d’infrastructure pilotée par logiciel de façon rapide et reproductible », explique la firme dirigée par Pat Gelsinger. Une fois mise en place, les responsables IT pourront créer en quelques minutes de nouvelles VMs grâce à une interface simplifiée.

VMware a également veillé à la scalabilité de sa technologie. Les clients peuvent dans un premier temps déployer une seule appliance de 4 nœuds puis aller ensuite jusqu’à quatre appliances pour un total de 16 nœuds. Les nouvelles appliances ajoutées au cluster EVO: RAIL seront automatiquement détectées. « Une seule appliance peut supporter près de 100 machines virtuelles d’usage générique, ou 250 machines virtuelles associées à des postes de travail virtuel, et intégrera une capacité de données VMware Virtual SAN d’une capacité approximative de 13 To », précise VMware.

EVO : Rail sera disponible à partir du deuxième semestre 2014.

 

Configuration minimale d’un nœud EVO : Rail

•    Two Intel E5-2620 v2 six-core CPUs
•    192GB of memory
•    One SLC SATADOM or SAS HDD as the ESXi™ boot device
•    Three SAS 10K RPM 1.2TB HDD for the VMware Virtual SAN™ datastore
•    One 400GB MLC enterprise-grade SSD for read/write cache
•    One Virtual SAN-certified pass-through disk controller
•    Two 10GbE NIC ports (configured for either 10GBase-T or SFP+ connections)
•    One 1GbE IPMI port for remote (out-of-band) management

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 26 août 2014