> Tech > Voyons cela de plus près

Voyons cela de plus près

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour bien comprendre la manière dont DB2 Relational Connect peut accéder à  des bases de données non-DB2, on peut le considérer comme un traducteur de langage (même si nous verrons plus loin que c'est bien plus que cela).

Si un médecin ne parle qu'anglais et si son patient ne parle

que français,
le premier ne peut communiquer son
diagnostic au second qu’à  l’aide d’un
traducteur. DB2 Relational Connect
joue un rôle similaire en étant capable
de parler le « langage » DRDA avec des
bases de données DB2 et un « langage »
non-DRDA avec des sources de données
hétérogènes (Oracle, SQL*Net,
ODBC, par exemple).

Les applications iSeries envoient
des requêtes SQL à  DB2 Relational
Connect via DRDA ; puis, DB2
Relational Connect traduit les requêtes
en un langage (ODBC, par exemple)
que la base de données tierce partie
(SQL Server, par exemple) comprend.
Ensuite, quand la tierce partie finit la tâche demandée, DB2 Relational
Connect renvoie les résultats de la requête
de la base de données à  l’application
iSeries via DRDA.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010