> Tech > Windows 2003 : Clustering et haute disponibilité

Windows 2003 : Clustering et haute disponibilité

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Thierry Demorre - Mis en ligne le 10/11/2004 - Publié en Mars 2004

Parler de haute disponibilité et de Windows dans la même phrase en fera sourire plus d'un, victime comme tant d'autres des célèbres écrans bleus de notre système préféré. Or, si aujourd'hui la stratégie de Microsoft est bel et bien d'introduire Windows 2003, la dernière évolution du système serveur, dans le Data Center, qui est encore l'apanage des OS IBM et autres Unix, cette mauvaise réputation doit impérativement évoluer.Microsoft a joué sur deux fronts afin de pallier l'instabilité et l'indisponibilité du système.
Le premier, évident, consiste à  revoir le code source, de traquer et d'éliminer au maximum les erreurs de conceptions (bugs) et de rendre le système plus stable.
Il n'est cependant jamais possible de prévoir tous les cas de figures pouvant rendre le système indisponible, ne seraitce que parce qu'un driver d'un éditeur tierce partie est responsable des dits écrans bleus et, dans ce cas, il faut trouver une solution pour rendre au plus tôt le service aux utilisateurs sans demander des opérations de maintenance complexes et coûteuses.
C'est pour cela que, dès Windows NT4, Microsoft a cherché à  fournir une solution de haute disponibilité. Héritée de DEC (Digital Equipment Corporation) et fournie sous le nom de code Wolfpack dans Windows NT4 Enterprise Edition, la solution Microsoft Cluster Server est censée apporter la réponse à  cette problématique.

Il existe deux types de clusters.
Les clusters de types « charge répartie », dont le but est
de partager la charge endurée par une application sur plusieurs
serveurs physiques, et les clusters de types « applications
réparties » dans lesquels une application est affectée à 
une machine physique et peut, en
cas de besoin être réaffectée à  une
autre machine physique pour assurer
la continuité de service. Il n’y a
cependant pas de répartition de
charge dans ce dernier cas.
Microsoft Cluster Server est du
type « applications réparties ». Pour
un fonctionnement de type « Charge
Répartie », il faut vous orienter vers
la solution Microsoft Network Load
Balancing, également disponible en
standard sur Windows 2003.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010