> Tech > WMIC

WMIC

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

par Ethan Wilansky - Mis en ligne le 22/10/2002
Microsoft vous donne beaucoup de raisons de manager les systèmes à  partir de l'invite de commande de la famille Windows XP et Windows .NET Server. WMIC (Windows Management Instrumentation Command Line), qui utilise la puissance de WMI (Windows Management Instrumentation) pour permettre l'administration des systèmes depuis la ligne de commande, est l'une de ces raisons.

WMI a joué un grand rôle dans l'initiative d'administration système de Microsoft depuis Microsoft SMS (Systems Management Server) 2.0 et s'est encore renforcé depuis l'introduction de Windows 2000. Toutefois, avant l'introduction de WMIC, il n'était pas facile d'accéder au référentiel WMI de l'espace de noms WMI à  partir d'une invite de commande.

Pour les tableaux et listings de cet article, veuillez consuletr l'édition papier : Window & .Net Magazine n°5 - Mai 2002.

WMIC

WMIC élargit le champ d’action de
WMI pour travailler à  partir de plusieurs
interfaces de lignes de commande
et par l’intermédiaire de scripts
batch. Avant WMIC, on utilisait des applications
de type WMI (comme SMS), l’API WMI Scripting, ou des outils
comme CIM Studio pour gérer des ordinateurs
de type WMI. Sans une
bonne maîtrise d’un langage de programmation
comme C++ ou d’un langage
script comme VBScript et une
bonne connaissance de l’espace de
noms WMI, la gestion de systèmes
« do-it-yourself » avec WMI était difficile.
WMIC change cette situation en
vous offrant une excellente interface
avec l’espace de noms WMI.

WMIC est plus intuitif que WMI, en grande partie à  cause des alias. Les alias
prennent de simples commandes que
vous entrez sur la ligne de commande
puis agissent sur l’espace de noms WMI
de manière prédéfinie, comme en
construisant une commande WQL
(Query Language) WMI complexe à  partir
d’une simple commande Get alias
WMIC. Donc, les alias agissent comme
des intermédiaires de syntaxe conviviaux
entre vous et l’espace de noms. Par
exemple, quand vous exécutez une commande
WMIC simple telle que

useraccount list brief
à  partir de l'invite de commande
WMIC pour obtenir des informations
sur des comptes utilisateurs, l'alias
Useraccount effectue une interrogation
WQL de la classe Win32_Useraccount
et affiche des données spécifiques
de cette classe en format texte.
WMIC affiche également les propriétés
de la classe Win32_Useraccount à  la
console en format texte. WMIC peut
renvoyer les résultats d'une commande
dans d'autres formats, come
XML, HTML, et CSV (Comma Separated
Value).

WMIC stocke les alias comme instances
d'une classe dans le schéma
WMI. L'alias par défaut classMSFT_
CliAlias et d'autres classes qui supportent
WMIC sont stockés dans l'espace
de noms par défaut du schéma, ou rôle
- root\cli. Considérez un rôle comme
simplement un autre espace de noms
WMI spécialement conçu pour supporter
WMIC. Le rôle par défaut, root\cli,
se connecte à  l'espace de noms
root\cimv2 pour opérer sur les classes
qui se trouvent dans root\cimv2. Vous
n'utiliserez pas généralement CIM
Studio quand vous exécuterez WMIC,
mais vous pouvez utiliser CIM Studio
pour trouver l'espace de noms root\cli
dans une liste d'espaces de noms WMI.

Vous pouvez ajouter de nouveaux
alias à  l'espace de noms root\cli et aux
autres espaces de noms. Vous pouvez
également accéder à  l'espace de noms
WMI directement avec les commandes
Class et Path. Plus loin dans cet article,
j'explique l'utilisation de ces commandes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010