> Bill Stewart

BackupEnfin une solution de sauvegarde automatisée souple !

En présentant Windows 2000, Microsoft a rénové l’utilitaire de sauvegarde intégré NTBackup et a ajouté des possibilités de gestion de médias et de planification. Bien que ces mises à jour soient les bienvenues, j’ai lu dans des forums Web et dans des newsgroups, des commentaires indiquant que bon nombre d’administrateurs et d’autres utilisateurs avaient eu du mal à faire fonctionner NTBackup.Dans ma société, nous avons utilisé un logiciel de sauvegarde tierce partie sur Windows NT 4.0, parce que l’outil NTBackup de NT 4.0 n’était pas à la hauteur de nos besoins. Quand nous sommes montés d’un cran pour passer à Windows Server 2003, j’ai examiné à nouveau NTBackup pour voir si la version remaniée serait suffisamment puissante et si elle serait facile à automatiser. Cet examen m’a permis de découvrir quelques lacunes de NTBackup:

• Il n’existe pas de moyen simple d’écrire une sauvegarde sur une bande arbitraire, sauf à utiliser l’option /um (unmanaged) sur la ligne de commande. Cette option permet d’écraser le contenu d’une bande arbitraire. Malheureusement, quand NTBackup fait cela dans un job de sauvegarde, il applique toujours un nouveau label de média – soit un label de votre cru, soit un label générique fondé sur la date et l’heure courantes. Aucun moyen intégré ne permet d’ordonner à NTBackup d’écraser la bande tout en conservant le label actuel.
• Il n’existe pas de moyen simple d’ajouter une information de sauvegarde à une bande insérée, parce qu’il faut utiliser l’une des deux options /t (tape name) ou /g (globally unique identifier – GUID) sur la ligne de commande. Le mode unmanaged ne fonctionnera pas parce qu’on ne peut ajouter qu’à une bande nommément désignée.
• NTBackup ne peut pas éjecter une bande après une sauvegarde.
• NTBackup ne peut ni envoyer par e-mail, ni imprimer les journaux de job obtenus.

Pour pallier ces insuffisances, j’ai créé un ensemble de scripts dont la liste figure dans le tableau Web 1 (https://www.itpro.fr Club abonnés). L’ensemble comporte un script principal et 13 scripts de soutien. Le script principal, Backup.cmd, utilise NTBackup pour effectuer une sauvegarde qui écrase la bande courante mais ne change pas son label de média. Les 13 scripts de soutien effectuent diverses fonctions pour le compte de Backup. cmd. L’ensemble de ces scripts offre une solution de sauvegarde facile à personnaliser et à utiliser. Pour les exécuter, aucune expérience d’écriture de script n’est nécessaire. Il suffit de suivre ces étapes :

1. Bien comprendre ce que chaque script de soutien accomplit, afin de pouvoir personnaliser une solution.
2. Comprendre comment le script principal fonctionne, de manière à pouvoir le personnaliser.
3. Préparer l’environnement et les scripts.