> Sécurité > Les menaces d’hameçonnage liées au coronavirus

Les menaces d’hameçonnage liées au coronavirus

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 30 mars 2020
email

Pendant que le monde se mobilise pour faire face au COVID-19, les cybercriminels piègent les courriels : infection des terminaux avec des logiciels malveillants, vols d’identifiants et extorsions d’argent s’amplifient …

Les menaces d’hameçonnage liées au coronavirus

Attaques de courriers électroniques : + 667%

Les chercheurs constatent une augmentation du nombre d’attaques de courriers électroniques liées au COVID-19 depuis janvier, et depuis fin février, une hausse de 667 % de ces attaques.

Entre le 1er et le 23 mars, voici les chiffres (Barracuda Sentinel)

  • 467 825 escroqueries par e-mail de type hameçonnage personnalisé
  • 9 116 liées à COVID-19 (2 % des attaques)
  • 1 188 attaques via courrier électronique liées au coronavirus en février (137 en janvier)

 

 

Escroqueries, usurpations d’identité, chantages …

Trois principaux types d’attaques de phishing utilisant les thèmes du coronavirus COVID-19 ont été identifiés :

  • L’escroquerie
  • L’usurpation d’identité de marque
  • La compromission des courriers électroniques professionnels

Parmi les attaques liées au coronavirus :

  • 54 % étaient des escroqueries
  • 34 % des attaques d’usurpation d’identité
  • 11 % du chantage
  • 1 % des compromissions de courriers électroniques professionnels

 

 

Les attaquants augmentent la portée des tentatives de phishing en jouant sur des déclencheurs émotionnels : la peur, l’incertitude et les élans de solidarité sont des émotions à exploiter.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Escroquerie

Les arnaques détectées vendent des remèdes contre le coronavirus ou des masques de protection, ou concernent des levées de fond dans de fausses entreprises développant des vaccins. Les escroqueries sous forme de demandes de dons à de fausses organisations caritatives sont une autre méthode d’hameçonnage populaire.

Une des escroqueries détectées provient de la “Communauté Mondiale de la Santé” (qui n’existe pas) et invite les internautes à faire des dons via un portefeuille Bitcoin mentionné dans le courriel.

 

 

Malware

Divers logiciels malveillants courants sont distribués par le biais du phishing lié aux coronavirus, et des variantes permettent de déployer des charges par le biais du même logiciel malveillant.

Le premier logiciel malveillant utilisant le coronavirus est Emotet, cheval de Troie bancaire devenu modulaire l’année dernière. LokiBot, autre malware modulaire visant à voler des identifiants et des données, a été distribué dans au moins deux campagnes de phishing liées au coronavirus.

 

 

Vol d’identité

Les attaques de phishing avec des liens vers des pages de connexion usurpées utilisent le coronavirus COVID-19 comme leurre. L’une de ces variantes prétend provenir du CDC (Center of Disease Control américain) et tente de voler les identifiants Microsoft Exchange lorsque le lien malveillant est cliqué.

 


Source Barracuda Sentinel 

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 30 mars 2020