Assises de la Sécurité 2018
> Tech > Une baie de stockage c’est quoi ?

Une baie de stockage c’est quoi ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

 Quelle soit dédiée à un serveur ou partagée par plusieurs, une baie de stockage a pour but de fournir de l’espace disque présenté au système d’exploitation sous forme de disques lo gi ques. Une baie de stockage est composée de deux principaux éléments : de disques

Une baie de stockage c’est quoi ?

durs (d’une dizaine à quel – ques milliers) et d’un ou plusieurs contrôleurs.

Les disques sont caractérisés par une capacité, généralement exprimée en Giga-octets et d’une vitesse de rotation en tours par minute RPM (rotation par minute) ; par exemple 15K RPM soit 15000 tours minutes. Le constructeur fournit également une information essentielle : le nombre d’E/S de type aléatoire par seconde. Le contrôleur a plusieurs rôles.

Il propose des options de protection et de virtualisation au travers des technologies RAID, il intègre du cache pour bufferiser et optimiser les accès aux disques et enfin il dispose d’un certain nombre de port d’accès pour la connexion avec les serveurs. Il existe plusieurs types de ports : SAS, Fiber Channel ou encore iSCSI. La majorité des composants de nos systèmes d’information a sensiblement évolué ces dernières années.

En revanche les performances des disques durs ont peu changé. Bien que leurs capacités aient considérablement augmentées (de quelques centaines de méga octet à plusieurs centaines de giga octets), les performances intrinsèques d’un disque dur en termes d’E/S par seconde ont très peu varié. La situation est donc un peu paradoxale : la performance des serveurs double pratiquement tous les deux ans alors que les caractéristiques de performance de nos disques évoluent peu.

Si le dimensionnement du stockage n’intègre que des considérations de volumétrie, la logique voudrait que l’on présente de moins en moins de disques à nos serveurs. Avec une approche orientée performance, le bon sens voudrait que l’on provisionne d’avantage de disques. Pour résumer, une approche basée sur la capacité donne des taux d’occupation élevés pour des performances médiocres alors qu’une approche orientée performance mène à un taux d’utilisation de l’espace de stockage très faible.

Pour assurer le niveau de service attendu, il est donc nécessaire de multiplier les disques physiques. Deux scénarii peuvent être envisagés. Les disques peuvent être dédiés ou partagés. S’ils sont dédiés, le ratio coût/performance doit être considéré, le taux d’occupation étant peu élevé. S’ils sont partagés, un niveau de performance constant est plus difficile à assurer.

En effet, si un disque est partagé entre une application de type transactionnel et une de type décisionnel, les profils d’E/S étant très différents, l’impact sur les performances sera inévitable. La tendance est au partage : le « stripe all » reste l’approche qui donne d’une manière générale le meilleur compromis entre le pourcentage d’utilisation (le coût) et la performance. Avec ce type d’approche, il sera recommandé d’organiser les données par profil ou suivant les plages horaires d’utilisation afin de limiter l’impact des accès concurrents.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

L’architecture SD-WAN permet d’améliorer les options de l’entreprise en matière d’applications cloud. Mais il introduit aussi de nouvelles vulnérabilités et offre une surface d’attaque plus étendue. Comment garantir la sécurité des opérations des filiales et des sites distants ? Découvrez, dans ce nouveau Guide Fortinet, les 6 éléments à prendre en compte impérativement lorsque vous envisagez une solution SD-WAN.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010