> Tech > Les 4 grandes tendances du stockage d’entreprise pour 2015

Les 4 grandes tendances du stockage d’entreprise pour 2015

Tech - Par Vaughn Stewart - Publié le 19 janvier 2015
email

L'informatique a-t-elle déjà connu une époque aussi palpitante ? C'est comme si le secteur avait appuyé sur la pédale d'accélération de l'innovation, et il ne semble pas près de freiner.

Les 4 grandes tendances du stockage d’entreprise pour 2015

Si l’on ne tient compte que du stockage d’entreprise (qui ne représente qu’une petite fraction du secteur) je pense parler, au nom du plus grand nombre, en citant ces 4  tendances de fond : les baies de stockage hybrides, l’accélération gérée au niveau du serveur par les cartes Flash PCI-e, les architectures hyper-convergées et les baies 100 % Flash. Ces 4 tendances ont d’ailleurs induit la baisse du marché pour les baies de disques externes.

Beaucoup  d’entreprises  envisageront probablement d’adopter l’une de ces technologies cette année. Mais par où commencer ?

Il est temps de mettre un terme aux conversations désuètes sur la performance ou l’architecture de stockage et de se poser les bonnes questions telles que « Quels sont les avantages réels de ces 4 tendances ? » ou « Quelle technologie adopter pour quel service en 2015 ? ». Je conseillerais de placer l’innovation au centre des conversations et de s’orienter vers les solutions que proposent les leaders en matière d’innovation puisque, sans eux et leurs avancées, aucune révolution n’aurait lieu.

D’après mes discussions avec les directeurs informatiques, directeurs techniques, architectes et administrateurs du monde entier, je pense pouvoir affirmer que le marché partage les opinions suivantes sur ces 4 tendances :

Baies hybrides – développées de A à Z pour optimiser la performance avec la mise en cache des E/S via une mémoire Flash en tant que fonction native du noyau. Elles sont souvent plus performantes que les baies classiques équipées de mémoire Flash. Si je gérais un environnement hétérogène et que mon budget de stockage était inférieur à 40 K€, j’envisagerais d’opter pour une baie hybride. Elle supporte toutes les plates-formes de serveurs basés sur Intel et fournit un niveau de performance élevé tout en minimisant les risques.

L’accélération gérée au niveau du serveur par les cartes Flash PCI-e – déplace la mémoire Flash et la logique de mise en cache des E/S (sous forme de logiciel) de la baie vers un serveur, en procédant serveur par serveur. Si j’étais responsable d’une application gourmande en performances et que l’équipe de stockage ne répondait pas à mes besoins, j’envisagerais de déployer l’accélération gérée au niveau du serveur par les cartes Flash PCI-e. Elle peut vous faire bénéficier d’un gain immédiat de 8 K€ à 24 K€ par serveur.

Architectures hyper-convergées – replacent toutes les mémoires Flash et tous les disques sur le serveur et mettent en œuvre des répliques multi-hôtes pour une meilleure disponibilité des données. Si j’avais plusieurs petites filiales ou bureaux à distance entièrement virtualisés avec 2 à 4 serveurs et une petite baie de stockage, j’envisagerais d’adopter une plate-forme hyper-convergée. À cette taille, les gains de coûts ne sont pas négligeables.

Baies 100 % Flash – remplacent le disque par une mémoire Flash 

Les baies 100 % Flash ne sont pas nouvelles, mais l’année 2014 a marqué un tournant : l’ensemble du marché du stockage a dû suivre la tendance lancée par les pionniers du 100 % Flash et a dû proposer une technologie Flash au prix d’un disque. La plupart ont développé des logiciels afin de réduire le coût par Go utilisable. Comme nous l’avons fait plus haut, penchons-nous sur les scénarios les plus courants de ces solutions.

Baies 100 % Flash – développées de A à Z, elles fournissent une latence systématiquement inférieure à une milliseconde pour un accès à toutes les données. Elles offrent souvent des moyens de contourner les limites d’écriture du Flash NAND. Contrairement au stockage sur disque, toutes les baies 100 % Flash ont tendance à épuiser la capacité aux dépens de la performance.

Si je cherchais à développer une infrastructure de stockage nouvelle génération, je n’utiliserais que des baies 100 % Flash. Bien sûr, je devrais démarrer avec des applications centrées sur la performance, tout en étant conscient que d’ici quelques années le Flash pourra prendre en charge des applications et utilisations dites capacitives.

Un conseil pour 2015 : faites le choix de l’innovation

Étant donné la vitesse à laquelle l’informatique évolue – pas uniquement dans le domaine du stockage, mais à tous les niveaux de l’écosystème – à quel degré de précision peut-on prédire les nouveaux logiciels et services qu’un directeur informatique aura besoin de déployer dans les 24 mois à venir ? Et dans les 36 mois à venir ?

Il est alors nécessaire de se poser la question suivante : « Quelles sont les technologies de stockage innovantes que je devrais adopter ? ». La réponse nous renvoie au début de cet article. Ne tombez pas dans le piège des conversations désuètes sur le stockage. Il ne s’agit pas des IOPS ou des architectures, mais plutôt de vos objectifs et de votre zone d’influence. Si vous êtes freiné par des problèmes d’évolutivité, de budget ou d’autorisation, alors il existe sans doute une, voire plusieurs architectures hybrides adaptées à vos besoins.

En revanche, si vous faites partie de l’équipe d’architecture de stockage, passionnée par l’innovation, ou que vous avez assez de poids pour influencer les décisions vous cherchez sans doute à développer une architecture nouvelle génération pour répondre à vos besoins actuels. Si vous vous reconnaissez dans l’un de ces profils, vous avez tout intérêt à adopter une baie 100 % Flash.

Je suis ravi de constater que le marché d’aujourd’hui est en pleine innovation. De nombreuses sociétés ouvrent la voie vers les baies de stockage hybrides, l’accélération gérée au niveau du serveur par les cartes Flash PCI-e, les architectures hyper-convergées et les baies 100 % Flash.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Tech - Par Vaughn Stewart - Publié le 19 janvier 2015