> Tech > 5 points à  connaître pour déboguer en WDSc

5 points à  connaître pour déboguer en WDSc

Tech - Par Jef Sutherland - Publié le 24 juin 2010
email

Dans de précédents articles, nous avons vu que WDSc est meilleur, pour le développement et le débogage, que PDM/SEU et STRDBG. A présent, je vous propose quelques astuces recueillies récemment pour affiner votre technique de débogage.

5 points à  connaître pour déboguer en WDSc

Pour déboguer des programmes dans WDSc, il existe deux moyens courants : premièrement, vous pouvez utiliser iSeries Jobs in Remote System Explorer (RSE) pour trouver les jobs actifs et lancer une session de débogage. Deuxièmement, si vous entamez une session à écran passif et WDSc, et si vous avez utilisé Start RSE Server (STRRSESVR) pour « lier » le job écran passif à votre session WDSc, vous pouvez démarrer une session de débogage par l’intermédiaire de RSE.

Mais WDSc propose une approche beaucoup plus facile : les Service Entry Points (SEP). Dès que SEP est défini, la session de débogage démarre dans la vue de débogage de WDSc dès que l’application démarre sur le serveur. Pour créer un SEP, trouvez le programme dans iSeries Objects, faites un clic droit sur l’objet et sélectionnez Debug (Service Entry) puis Set Service Entry Point, comme dans la figure 1.

Une fois le SEP défini, WDSc montre le SEP dans la vue iSeries Service Entry Points (figure 2). A partir de la vue, vous pouvez changer ou supprimer le SEP. Sachez que pour recompiler le programme que vous êtes en train de déboguer, vous devrez supprimer puis réinstaurer le SEP.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par Jef Sutherland - Publié le 24 juin 2010