> Tech > Administrer les variables d’environnement de Windows NT

Administrer les variables d’environnement de Windows NT

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Dans les groupes de discussion, reviennent fréquemment des questions sur les variables d'environnement. Les administrateurs Windows NT ont souvent du mal à  accéder aux informations stockées par ces variables. Pour définir et lire des variables d'environnement sur les machines NT il existe plusieurs techniques. Cet article explique comment un administrateur NT expérimenté peut gérer des variables système et utilisateur avec les utilitaires du Kit de ressources de Windows NT Server 4.0, des fichiers batch et des applications VBScript (Visual Basic).

Administrer les variables d’environnement de Windows NT

Les variables d’environnement d’une machine NT contiennent
une mine d’informations utiles auxquelles les administrateurs NT peuvent accéder
pour automatiser des tâches quotidiennes grâce à  des scripts, notamment de logon.

Elles permettent aux scripts de prendre des décisions en fonction du nom du domaine,
de l’utilisateur actif, de la machine, du contrôleur de domaine ayant authentifié
l’utilisateur et sur la base d’autres informations pertinentes.Windows NT a deux
sortes de variables d’environnement : les variables système et les variables utilisateur.
Les variables système sont disponibles dès lors que l’OS tourne.
On peut les diviser en variables système dynamiques et statiques. Les variables
système dynamiques, par exemple la variable COMPUTERNAME, sont créées par l’OS
au démarrage. Windows NT ne stocke pas les variables dynamiques dans le Registre,
comme c’est le cas des variables statiques, par exemple les variables ComSpec,
OS, Os2LibPath, path, TEMP, TMP et windir.
La clé du Registre HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session
Manager\Environment stocke des variables système statiques.
Les
variables utilisateur n’existent que pour un utilisateur spécifique et se divisent
également en variables dynamiques et statiques. L’OS crée des variables utilisateur
dynamiques lors d’une ouverture de session, mais avant l’exécution du script de
logon. Toutes les variables utilisateur sont là  pour permettre l’exécution du
script de logon.
On peut citer comme exemples de variables utilisateur dynamiques LOGONSERVER,
USERDOMAIN, USERNAME et USERPROFILE et comme variables statiques path, TEMP, et
TMP. La clé du Registre HKEY_CURRENT_USER\Environment stocke des variables utilisateur
statiques. Bien que l’on puisse éditer le Registre pour gérer les variables d’environnement,
il existe des méthodes plus sûres et plus pratiques, que nous allons décrire.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010