> Tech > Améliorations de l’impression sur iSeries : état des lieux

Améliorations de l’impression sur iSeries : état des lieux

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Glenn Rose
Pour répondre aux questions concernant l'impression sur l'iSeries il faut clamer haut et fort que l'iSeries est richement doté en outils de développement d'applications et qu'il accepte un large éventail d'imprimantes. Les questions sur la connexion d'imprimantes dépassent de loin celles concernant les applications.

   D'ailleurs, les questions sur les applications impliquent la recherche de solutions répondant à  des besoins de gestion et, bien souvent, les simples outils natifs de l'iSeries peuvent fournir la connectivité souhaitée. Les questions sur l'impression sont généralement moins simples et directes en raison de l'évolution rapide de la technologie d'impression de l'iSeries. La connectivité twinax et les connexions SNA à  distance appartiennent au passé. Aujourd'hui, la connexion TCP/IP s'impose.

  TCP/IP permet de communiquer avec n'importe quelle unité dotée d'une adresse IP et de répondre avec des fonctions appropriées. Pour l'impression, une connexion TCP/IP peut varier : communications LPR/LPD (Line Print Remote/Line Printer Daemon) avec une file d'attente de sortie distante vers les communications bidirectionnelles fournies par PJL (Printer Job Language) ; SNMP (Simple Network Management Protocol), et aussi des connexions AFP (Advanced Function Printing). On peut classer ces types de connexion en trois catégories : faible coût/fonctions modestes, coût moyen/fonctions accrues, ou coût élevé/puissantes fonctions. Cependant, avec les améliorations de la technologie d'impression et l'augmentation de l'offre des options d'impression haut de gamme, le delta de coût du matériel entre ces types de connexions se réduit de plus en plus. Deux des outils iSeries natifs pour le développement d'applications d'impression sont le fichier d'impression (print file) et DDS. Tous deux ont été sans cesse améliorés au fil des versions de l'OS/400 depuis la V3R7, et de nombreuses nouvelles fonctions sont ajoutées à  la V5R1. Les nouveaux mots-clés DDS en V5R1, par exemple, peuvent fournir un puissant formatage que l'on pourra utiliser pour créer des applications d'impression destinées à  la fois aux imprimantes IPDS (Intelligent Printer Data Stream) et PCL.

   Malheureusement, il me semble que de nombreux développeurs n'ont pas été informés des nouvelles fonctions. De ce fait, ils consacrent beaucoup de temps à  accomplir des fonctions (comme coder et tester des séquences d'échappement ASCII natives, apprendre PCL et Postscript, utiliser des reformateurs spoule coûteux) qu'ils pourraient tout simplement confier aux outils iSeries natifs.

Améliorations de l’impression sur iSeries : état des lieux

  La question de connectivité habituelle, qui est en réalité une question d’application, porte sur la transformation des fichiers spoule SCS
(qui s’imprimaient parfaitement sur des imprimantes twinax) en fichiers ASCII (qui se formateront correctement sur une imprimante laser d’entrée de gamme).

Dans bien des cas, une telle solution suppose que l’on remplace les formulaires pré-imprimés par des formulaires électroniques. Les formulaires

électroniques, objets graphiques, et mots-clés DDS qui sont natifs sur l’iSeries, ont donné la fausse impression qu’un matériel d’impression coûteux était

indispensable. Ce n’est plus vrai, mais le mythe perdure. Une question qui a attiré mon attention récemment portait sur une application héritée (legacy) d’un
System/38 dont la sortie devait être imprimée sur l’imprimante rattachée au réseau de l’utilisateur. Celui-ci voulait imprimer le rapport avec le logo de la

société. Le développeur avait donc pour mission de créer une application capable de lire le fichier spoule, de l’écrire dans un fichier de données, de

traiter le fichier de données en ajoutant la séquence d’échappement chargée de générer le logo, puis de respouler le fichier pour l’imprimer sur l’imprimante

de l’utilisateur.

  Le développeur avait écrit une combinaison de programmes CL et RPG pour copier le fichier spoule dans un fichier base de données, traiter le

fichier, et réécrire la sortie dans le spoule avec la séquence d’échappement chargée d’appeler le logo stocké dans l’imprimante. Malheureusement, le

programme ne fonctionnait pas, malgré toutes les aides au débogage. Avant la mise en oeuvre de ce programme, tout aurait pu être correct pour l’attachement

twinax/terminal/imprimante parallèle où prévalait la transparence ASCII. Mais avec les nouveaux programmes, la connectivité du writer de sortie, la file

d’attente de sortie à  distance, le driver PGL ou le driver SNMP et le HPT (Host Print Transform) de l’iSeries, convertissaient le flux de données. Il
n’est pas possible de déboguer correctement la sortie produite par une telle solution sans « tracer » le flux de données TCP/IP et sans déboguer le PCL créé

par le HPT. Une fois la trace capturée, il faut la faire analyser par un spécialiste de PCL, et aussi peut-être personnaliser le HPT pour que l’application

fonctionne. Toute sortie générée par l’application présentait des erreurs de formatage, utilisait une police de 17 CPP, et augmentait le LPP. C’est une
doléance courante avec les objets HPT sur l’iSeries et elle conduit généralement à  créer un objet HPT personnalisé pour l’imprimante.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

À l’heure où les talents du numérique sont rares et difficiles à séduire, comment bénéficier des meilleures compétences en infrastructure Cloud ou en cybersécurité pour gagner en agilité et en cyber-résilience ? Découvrez le Guide des Services managés dédiés aux PME.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT