> Tech > Analyse des applications : Pourquoi le développeur est-il toujours le dernier informé ?

Analyse des applications : Pourquoi le développeur est-il toujours le dernier informé ?

Tech - Par Sebastian Holst - Publié le 08 janvier 2013
email

Découvrez comment les développeurs peuvent utiliser les fonctions intégrées d’analyse des applications de Visual Studio 2010 pour améliorer la qualité des logiciels.

Analyse des applications : Pourquoi le développeur est-il toujours le dernier informé ?

Toute relation est vouée à l’échec en l’absence d’une communication efficace et franche, et la relation particulière instaurée entre vous et vos utilisateurs ne fait pas exception à la règle. Pourtant les structures de développement exploitent bien trop rarement l’outil de communication à leur disposition immédiate : leur application.

Selon les principes édictés dans le Manifeste Agile : « Un logiciel opérationnel est la principale mesure d’avancement » et la « plus haute priorité (du développement) est de satisfaire le client en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités à grande valeur ajoutée. » Dans ce contexte, la mesure de la réussite du développement se situe au « point de travail/jeu », qui est le point d’interaction entre les utilisateurs et leurs applications.

Deux aspects sont nécessaires pour réaliser cette mesure. Premièrement, vous devez accéder aux données brutes pour l’analyse. Vous avez besoin des moyens pour collecter, transporter et gérer les données d’exécution de l’application. Deuxièmement, l’analyse résultante doit aboutir à des éléments décisionnels. L’infrastructure de développement au sein de laquelle les projets sont définis et gérés doit permettre aux entreprises de prendre des mesures efficaces et opportunes basées sur les éléments décisionnels extraits des données d’exécution (runtime intelligence). Aujourd’hui, les deux sont possibles grâce aux outils et à la technologie fournis avec Visual Studio 2010.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Sécurité du Télétravail

TOP 5 Sécurité du Télétravail

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par Sebastian Holst - Publié le 08 janvier 2013