> Tech > Astuces Visual Studio 2010

Astuces Visual Studio 2010

Tech - Par Doug Gregory - Publié le 26 mars 2012
email

Comment utiliser les contrôles jQuery UI dans ASP.NET MVC 2 et déboguer des services WCF dans des applications Silverlight. Plongez plus avant dans les arcanes des scripts jQuery et découvrez comment utiliser le contrôle DatePicker avec les modèles ASP.NET MVC.

Astuces Visual Studio 2010

Q. J’aimerais ajouter un contrôle de sélection de date à mon formulaire de saisie ASP.NET MVC, mais l’approche MVC (Model-View-Controller) ne propose pas de telle méthode annexe (helper). Comment ajouter le contrôle ?

R. À la différence des formulaires Web ASP.NET apparentés, l’architecture MVC ne propose pas de contrôles serveur à état qu’il est possible de faire glisser sur une palette de conception. MVC favorise plutôt l’utilisation de balises HTML toutes simples basées sur les données et la mise en forme pour agencer la page. Les fonctionnalités enrichies et la mise en page finale sont ajoutées avec les scripts JavaScript et les feuilles de style CSS côté client.

MVC propose néanmoins un ensemble de méthodes d’extension basées sur HtmlHelper afin d’assurer le rendu de la majorité des balises HTML. Pour les fonctionnalités plus complexes, il faut écrire votre propre code HTML/JavaScript, acheter un package de contrôle MVC tiers ou employer une bibliothèque JavaScript open source. La bibliothèque open source la plus populaire aujourd’hui est jQuery. Visual Studio 2010 inclut la bibliothèque de base jQuery lorsque vous créez des projets MVC 2.

L’architecture de jQuery est conforme aux principes du « JavaScript non intrusif », et inclut donc la séparation du balisage HTML et du script qui ajoute le comportement côté client. Grâce à cette technique, les développeurs créent des mises en page au moyen de contrôles < div>, < span> et < table> tout simples avec des attributs de classe. Les données sont affichées et collectées au moyen de balises HTML de type liste, ancrage et formulaire qui n’ont pas d’événements JavaScript associés. La page résultante est propre, elle s’affiche facilement dans n’importe quel navigateur et convient aux robots de recherche tels que Google. Un développeur ajoute un script jQuery aux contrôles sélectionnés dans le modèle DOM (Document Object Model) et inclut des attributs, des événements et des balises supplémentaires. Ce script crée une apparence spécifique, répond aux actions de l’interface utilisateur, exécute des animations et gère les appels à distance.

La bibliothèque jQuery est composée d’une bibliothèque de base et d’autres bibliothèques complémentaires (plug-in), y compris une collection de widgets d’interface utilisateur. La bibliothèque de base propose les fonctionnalités de sélection, de style, de manipulation et AJAX. La bibliothèque jQuery peut être étendue en créant des plug-ins supplémentaires. jQuery UI est un ensemble de plug-ins qui incluent de nombreux comportements avancés tels que des boîtes de dialogue, les fonctions glisser-déplacer et de redimensionnement, ainsi que des widgets thématiques tels que les widgets Accordéon, les champs à saisie semi-automatique, les curseurs, les onglets et, bien évidemment, un sélecteur de date.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par Doug Gregory - Publié le 26 mars 2012

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT