> Tech > Cloud : comment choisir sa région d’hébergement ?

Cloud : comment choisir sa région d’hébergement ?

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 08 octobre 2020
email

Un hébergeur de services Cloud propose de très nombreux points d’hébergements. C’est-à-dire des emplacements physiques où sont positionnés les centres de données. On parle donc de bâtiments physiques. Dans le cas de Microsoft Azure, ces bâtiments peuvent être multipliés sur un petit périmètre et connectés à très haut débit (et faible latence) pour former une région. Ces bâtiments sont autonomes (électricité, réseau) et permettent d‘offrir de la redondance régionale en cas de sinistre majeur sur un bâtiment complet.

Cloud : comment choisir sa région d’hébergement ?

Par exemple, France Centre est une région. L’emplacement de la région est Paris (données Microsoft). Si l’emplacement précis des centres de données est normalement une donnée assez sensible, il est facile de comprendre que France Centre doit se trouver géographiquement sur un périmètre restreint dans / autour de Paris.

France Sud est une autre région, située elle aux alentours de Marseille. Azure exploite pour l’instant 57 régions et va continuer à se déployer sur d’autres régions.

Voilà pour ce court rappel. Lors de la création de ressources sur Azure, la région est un élément essentiel. C’est un paramètre obligatoire pour la création des ressources mais ce n’est qu’un exemple. Cette notion de région est extrêmement structurante. Et pour plusieurs raisons.

 

Comment choisir ?

Je n’ai pas de statistiques particulières sur ce point, mais ce qui revient le plus fréquemment dans les discussions sur le sujet est la confidentialité des données. Où seront stockées mes données ? Voilà effectivement le premier élément structurant.

Les règles RGPD sont incontournables dans l’Union européenne, il en est de même pour certaines normes de conformité. La liste est longue, les enjeux de conformité au centre des préoccupations. On comprend en comparant les offres par région, qu’héberger sur la région France Centre n’offre pas les mêmes règles de conformité que l’hébergement des données sur la région USA Centre.

 

Conformité par région (conformité globale, nationale …etc)

 

Sujet récurrent dans les conversations, c’est également à mon sens la donnée la plus structurante pour le choix de sa région. Si ce point n’est pas fixé, il n’est pas la peine de passer à la suite.

Viennent ensuite au même niveau de réflexion 2 paramètres complémentaires.
– Quelle latence ? Quelle bande passante ?
– Quels sont les services disponibles sur cette région ?

Manque-t-il quelque chose ?

Et oui, pour une fois, le choix de la région n’est pas uniquement guidé par le coût d’utilisation…Mieux même, c’est un peu le dernier des paramètres pris en compte. Sur ce point, le « c’est à peu près partout pareil le prix d’une VM / d’un service » est-il une réalité ? Je reviendrai sur ce point, c’est une erreur de penser cela.

Quelle latence ? Quelle bande passante ?
La latence se mesure. Facilement.

Entre régions Azure ou depuis des outils tiers qui donnent de précieuses informations sur la qualité des réseaux.

Une aide au choix avec des liens faciles d’utilisation et riches d’enseignements.

Statistiques de latence aller-retour réseau Azure, vue partielle

 

Un point de conception relativement facile à décider, les données sont factuelles.

 

Quels sont les services disponibles sur cette région ?
Toutes les régions ne se valent pas en termes de services. Attention à ne pas concevoir une belle architecture « sur le papier » avant de se rendre compte que la mise œuvre n’est pas possible sur la région choisie. Même si au fil du temps, les régions sont de plus en plus équilibrées, il faudra consulter la liste des services et s’assurer de la disponibilité.

Liste des services disponibles par région

 

On ne choisira pas Allemagne Nord (public) si le service attendu est « Azure Databricks ». Si le besoin est « Event Hubs », de nombreuses régions proposent le service.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Pour beaucoup, travailler et étudier à domicile est en passe de devenir la nouvelle norme. Plus que jamais, il est fondamental de mettre en place tous les moyens de rester en bonne santé, productifs et en totale sécurité quel que soit le lieux où nous nous trouvons. En suivant les étapes détaillés par nos experts dans ce Guide vous serrez sur la bonne voie pour atteindre cet objectif.

Et les coûts ?

Je vais détailler un peu plus ce sujet. Parce qu’au final, même s’il ne fait pas (ou rarement) partie des paramètres de départ pour le choix d’une région, le sujet va finir par revenir tôt ou tard au centre des discussions. Et souvent de manière insistante.
Ouf, il existe un outil pour travailler ces coûts.

La calculatrice devient un élément dans les phases de conception et de construction de l’offre. Surprenant, mais tellement vrai !
Comme il est dit en début d’article, le « c’est à peu près partout pareil le prix d’une VM / d’un service » … n’est pas une réalité.
Parce que l’exploitation d’un centre de données n’est pas le même partout dans le monde. Il existe des pays / continents pour lesquels les coûts d’exploitation et / ou d’installation d’un Datacenter sont très différents. Et ces différences entrainent des coûts de revente des machines et services.
La calculatrice intègre ces paramètres dans les calculs. Ainsi, une machine d’infrastructure 8vCPU(s), 32 Go de RAM avec un système d’exploitation Windows à un coût mensuel de 815,46 $ pour la région Switzerland West.

 

Coût pour la région Switzerland West

 

Cette même machine sur la région France Centre est proposée à 595,73 $ avec les mêmes options.

Coût pour la région France Centre

 

220 $ de différence, voilà pourquoi le choix d’une région doit également prendre en compte les coûts de possession.

Cela ne fait évidemment pas de la région Switzerland West une « mauvaise » région, puisqu’elle offre des services ou des éléments de conformité différents. Tout comme la région France Centre n’est pas non plus forcément un choix adapté à votre besoin.
La réflexion sur le choix d’une région est un mélange de plusieurs paramètres – Réseau – Services – Conformité – Coûts –
Si ces 4 éléments sont bien réfléchis, si l’équilibre est respecté entre tous les paramètres, alors votre expérience Cloud sera une expérience réussie dans sa totalité et pas seulement sur des questions de performances réseau ou de coûts d’utilisation !

Pour finir, il n’est pas impossible (et parfois même très intéressant) de créer des ressources sur des régions différentes. Parce qu’elles respectent la conformité, offrent des débits réseau cohérents et proposent de belles économies dans certains scénarios d’utilisation.

 

Pour résumer, un rappel des points importants 

  1. La région est un élément structurant pour la conception d’une infrastructure Cloud
  2. Il existe 4 piliers (paramètres) pour construire son Cloud sur la bonne région – Réseau, Services, Conformité, Coûts –
  3. Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises régions, il est possible de déployer ses ressources sur différentes région selon les besoins.

 

 

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 08 octobre 2020