> Tech > Comment l’IBM i profite pleinement de l’open source

Comment l’IBM i profite pleinement de l’open source

Tech - Par Erwin Earley - Publié le 21 septembre 2012
email

Bien que cet article se concentre d’abord sur Linux, PHP et MySQL, je m’intéresserai aussi à d’autres produits open source susceptibles d’intéresser la communauté IBM i.

Comment l’IBM i profite pleinement de l’open source

Soyez les bienvenus dans cette rubrique « Earley nous parle de solutions ouvertes ». J’examinerai les nouveautés du secteur open source et open community, plus particulièrement l’open source sur IBM i.

Pourquoi une rubrique sur l’Open Source ? Parce que l’engouement qu’il suscite va crescendo. Une enquête d’IDC a révélé que 82 % des personnes interrogées avaient du logiciel open source en production ou le prévoyaient dans les 12 prochains mois. Une enquête similaire menée fin 2008 a constaté que le nombre de sociétés utilisant l’open source était passé à 85 %. Et certaines enquêtes affichaient même un déploiement de 100 %, mais j’ai quelques doutes à leur sujet.

Linux, PHP et MySQL étant reconnus sur l’IBM i, l’immense majorité des applications open source peut être déployée directement sur la plate-forme, sans recourir à du matériel disparate. Dans ce premier article, je mets en lumière les technologies open source dominantes dans la communauté IBM i. Les articles suivants approfondiront chacune d’entre elles.

Linux

Linux, vedette de l’open source, est présent dans les partitions logiques de l’IBM i depuis plusieurs releases de hardware, en remontant aux modèles basés sur les processeurs SStar. Les clients IBM i s’en servent pour quelques fonctions diverses, sans être pour autant des fans de Linux et sans avoir de spécialistes de ce produit sous la main. Ils apprennent Linux sur le tas, au fur et à mesure. Linux est alors utilisé comme une appliance réseau : les solutions open source sont utilisées pour des fonctions comme le service de fichiers et le service web, soit pour s’emparer des fonctions d’entreprise existantes, soit pour élargir le champ des fonctions actuelles.
Le service de fichiers se fait le plus souvent sur le serveur de fichiers open source Samba. Ce dernier est apprécié des sites IBM i parce qu’on peut lui demander les mêmes fonctionnalités qu’au serveur de fichiers Windows et qu’il fournit la migration directe aux utilisateurs finaux. Souvent, quand les clients utilisent le serveur de fichiers Samba, ils tirent parti de sa prise en charge des domaines Windows et de l’Active Directory pour intégrer l’aspect authentification utilisateur du serveur de fichiers à leur présent mécanisme d’authentification.

Certains clients ont mis en oeuvre une autre solution intéressante concernant la messagerie électronique. Ils utilisent Linux non seulement pour remplacer leurs serveurs d’e-mail actuels, mais aussi pour enrichir leurs systèmes de messagerie d’utilitaires open source. Par exemple, certains clients utilisent le Sendmail Message Transfer Agent open source aux côtés des outils de filtrage d’e-mail open source tels que SpamAssassin et Clam AntiVirus pour filtrer l’e-mail avant son traitement par le serveur de messagerie d’entreprise. Il s’en suit deux avantages associés. Premièrement, c’est une solution relativement peu coûteuse pour réduire le volume d’e-mail à manipuler par l’utilisateur final. Deuxièmement, il confie la fonction de filtrage à un système (partition) séparé, de sorte qu’en cas d’attaques (de Trojans, par exemple), la victime est la partition de filtrage, pas le serveur d’e-mail lui-même. Ajoutons à cela la possibilité de déplacer dynamiquement les ressources processeur ou de profiter de ressources processeur disponibles (sur des systèmes Power5/Power6) et voilà une solution de filtrage qui réagira dynamiquement aux changements, avec très peu d’impact perceptible par l’utilisateur final.

PHP et MySQL

PHP et MySQL sont deux autres solutions open source très présentes sur l’IBM i. De précédents articles de ce magazine vous ont appris que le couple PHP/MySQL tient une grande place dans la pile Linux, Apache web server, MySQL et PHP (LAMP) utilisée pour le développement et le déploiement de solutions web liées à un contenu dynamique. Depuis que Linux a été introduit dans la plate-forme, les clients IBM i ont pu déployer des solutions LAMP sur des LPAR Linux. L’installation du moteur Zend Core PHP fournit un Apache validé pour PHP, de sorte que vous pouvez déployer PHP et MySQL nativement, sans une partition Linux. Résultat pratique : LAMP sans le L, mais avec la pile de développement et de déploiement Linux.

PHP lui aussi offre beaucoup plus que LAMP. Le moteur PHP sur i, Zend Core, comporte une collection d’API pour intégrer PHP avec les objets et applications IBM i, ce qui donne aux objets i une présence sur le web. Des fonctions supplémentaires, comme 5250 Bridge et Zend Platform, élargissent le champ d’action de PHP par des applications 5250 et des applications Java et facilitent l’optimisation des applications par la mise en cache et le profilage du code.

Enfin, MySQL sur IBM i constitue l’ingrédient base de données pour un déploiement sur un large éventail d’applications open source sur IBM i. Grâce à MySQL, ce déploiement a lieu sans toucher au code source des applications. Epaulées par PHP et MySQL, beaucoup d’applications open source sont prêtes pour l’IBM i. C’est le cas de SugarCRM (pour la gestion de la relation client, Customer Relation Management), Zen Cart (pour le eCommerce) et MediaWiki (pour le Wiki).

MySQL a récemment présenté une version Community Edition de MySQL for IBM i dotée du moteur de stockage IBMDB2I. Celui-ci permet de déployer des applications open source sur IBM i sans les modifier et les données résultantes sont stockées sous forme de données DB2 discrètes. On pense aussitôt à la sauvegarde, la journalisation et la réplication, sans oublier l’intégration avec d’autres applications, comme DB2 Web Query, pour pouvoir accéder aux données des applications open source. De précédents articles ont traité de MySQL et du moteur de stockage IBMDB2i.
J’espère que vous avez apprécié cette première livraison de la rubrique « Earley nous parle de solutions ouvertes ». Dans les articles suivants, j’aborderai d’autres sujets sur l’open source, comme la stratégie d’infrastructure et la stratégie de productivité sur poste de travail. Bien entendu, je ne perdrai pas de vue nos amis Zend et MySQL et vous ferai part des nouveautés dans la sphère PHP et MySQL et, plus généralement, de tout ce qui concerne l’open source.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Microsoft Azure

5 clés de supervision Microsoft Azure

Au fur et à mesure que le développement logiciel évolue vers une approche cloud native utilisant des microservices, des conteneurs et une infrastructure cloud définie par logiciel (SDI), le choix d’une bonne plate-forme de surveillance est indispensable pour tirer tous les bénéfices d’une plate-forme Cloud Optimisée. Découvrez les 5 clés essentielles dans ce guide.

Tech - Par Erwin Earley - Publié le 21 septembre 2012

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT