> Tech > Comment implémenter une sécurité au niveau objet

Comment implémenter une sécurité au niveau objet

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Appliquez les sécurités au niveau objet pour que les utilisateurs puissent travailler librement sans pour autant avoir accès sans restriction au système. L'un des épisodes les plus drôles du film Blazing Saddles est celui où Taggart (Slim Pickens) et sa bande tombent sur une barrière de péage au milieu d'un vaste désert. Taggart se tourne alors vers ses acolytes et déclare «Quelqu'un doit rebrousser chemin et revenir avec plein de pièces de monnaie!».
Et bien, la sécurité par menus, qui prévaut aujourd'hui sur l'AS/400, ressemble beaucoup à  une barrière de péage au milieu du désert. En fait, elle ne protège plus rien. Avec les systèmes ouverts d'aujourd'hui, elle peut être contournée de multiples façons.
Dans cet article, j'explique les risques que présente l'absence de sécurité appropriée à  ce niveau, et j'expose des méthodes d'instauration de droits au niveau objet, pour que les utilisateurs puissent travailler sans jouir d'un accès illimité au système.

Comment implémenter une sécurité au niveau objet

La fonction de partage de disques réseau de Client Access pour Windows 95/NT permet
de naviguer dans l’IFS (Integrated Filing System) de l’AS/400 avec pratiquement
toutes les possibilités de l’Explorateur Windows.

Avec des droits suffisants, les utilisateurs peuvent, par le classique «drag and
drop», copier ou déplacer des fichiers entre différents emplacements de l’AS/400,
un PC local, ou le réseau. Les droits *USE leur permettent de consulter le contenu
de fichiers ou de bibliothèques AS/400 (apparaissant comme des sous-répertoires
sous le répertoire QSYS.LIB) dans l’Explorateur. Le droit *CHANGE leur permet
de downloader un fichier, de le modifier, puis de l’uploader à  nouveau.

Ces mêmes utilisateurs peuvent aussi, si leur profil le permet, supprimer un fichier,
simplement en le sélectionnant et en appuyant sur la touche Suppr. Ou en faisant
un clic droit sur le fichier et en sélectionnant Supprimer (figure 1). Un écran
demandera peut-être confirmation de la suppression, mais la corbeille de Windows
95/NT n’extraira pas de suppressions accidentelles d’une unité de réseau.

Pour empêcher les suppressions accidentelles de fichiers et de bibliothèques du
répertoire QSYS.LIB, on pourrait utiliser la liste d’autorisation QPWFSERVER pour
restreindre l’accès de certaines applications (unités de réseau Client Access
par exemple) à  QSYS.LIB. Toutefois, cette liste d’autorisation ne limite l’accès
qu’à  QSYS.LIB; elle ne protège pas d’autres répertoires et fichiers de l’AS/400,
et elle n’empêche pas les mises à  jour via des outils comme ODBC (Open Database
Connectivity).

Téléchargez cette ressource

Microsoft 365 : HP Subscription Management Services en détail

Microsoft 365 : HP Subscription Management Services en détail

Collaboration à distance, environnements de travail et productivité optimisés, gestion évolutive des licences, accélérez la transformation de votre business pour le faire entrer dans l’ère de la collaboration hybride. Découvrez comment le service de gestion des abonnements HP peut vous aider à optimiser vos investissements et votre stratégie de gestion de vos abonnements Microsoft 365.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010